Voyage aux Etats-Unis, qu’emporter dans sa valise : Guide usa, carte usa et villes, adaptateur prise usa, matériel électronique, ….

Une question qui revient souvent que ce soit sur le blog ou de la part de nos clients de coaching, est de savoir quoi emporter dans sa valise pour un séjour aux Etats-Unis. Nous allons donc passer en revue les différentes choses à ne pas oublier, et les petits achats qu’il est préférable de faire avant de partir pour être parfaitement équipé une fois sur place.

 

 

Matériel électronique : voltage et prises

Vérifiez le voltage de vos appareils

Une chose importante à faire est de vérifier pour tout matériel électronique que vous souhaitez emmener (téléphones, appareil photo, tablettes, ordinateur, caméra video etc…), si le bloc d’alimentation est compatible 110V. La mention la plus courante est 100-240V : il faut en tout cas que l’échelle de voltage autorisée comprenne le 110V.

Pour le type de matériel envisagé, c’est aujourd’hui presque tout le temps le cas, donc vous ne devriez pas avoir de problème. L’essentiel des matériels électroniques transportables sont aujourd’hui compatibles 110-200V par défaut. Ce n’est en général pas le cas des matériels consommant plus, comme une bouilloire, ou tout autre matériel de cuisine qui ne sera la plupart du temps pas compatible avec le réseau électrique américain. A noter qu’il n’est généralement pas nécessaire d’emmener un sèche-cheveux de voyage, tous les hôtels étant généralement équipés.

Achetez des adaptateurs de format de prise

Si la compatibilité au réseau électrique n’est en général pas un problème pour les téléphones, appareil photo, tablettes, ordinateur, caméra video etc., les prises américaines sont en revanche incompatibles avec les prises européennes. Il est donc indispensable de s’équiper d’un adaptateur de prise. Ne prenez pas des adaptateurs trop bas de gamme : souvent ils ne tiennent pas bien dans les prises et tout se détache sans arrêt. Vous pouvez trouver pour moins de 10€ des packs de 3 adaptateurs de qualité comme ceux-ci.

Si vous avez beaucoup de matériel électrique à brancher ou charger, inutile d’emmener des dizaines d’adaptateurs de prise, vous n’aurez de toute façon pas assez de prises dans votre chambre d’hôtel : prenez plutôt deux ou trois adaptateurs, et une prise multiple européenne, ce sera nettement plus pratique et efficace.

Éventuellement, investissez dans un chargeur USB multiport

Autre option pratique : aujourd’hui, une grande partie de nos accessoires électroniques partagent le même type d’alimentation par prise USB. C’est le cas généralement de nos téléphones, tablettes, appareils photos, caméras, et mêmes de certaines ordinateurs portables compactes. Si comme nous vous avez de nombreux appareils tous alimentés par des chargeurs USB, une excellente option est de remplacer ces nombreux chargeurs par un chargeur multiport. C’est beaucoup moins encombrant, ça n’occupe qu’une seule prise de courant et un seul adaptateur de prise et c’est souvent des chargeurs de meilleure qualité que ceux reçus avec vos appareils. Par exemple, un chargeur Aukey 4 ports USB 40W/8A est un excellent rapport qualité/prix/compacité. Ou le modèle encore un poil supérieur, avec 5 ports USB, dont un port Quick Charge 2.0 qui permet le chargement accéléré des matériels compatibles. Ou enfin si comme nous vous avez vraiment beaucoup de matériel à recharger tous les soirs, un modèle 10 ports USB qui couvrira tous vos besoins. Ces chargeurs sont vraiment pratiques, et vous évitent de multiplier les chargeurs pour chaque appareil qu’on finit par égarer ou mélanger. Faites par contre bien attention d’avoir suffisamment de câbles USB, et au bon format de prise selon vos appareils. Vous pouvez également acheter de nouveaux câbles, notamment des plus courts et donc moins encombrants.

Voici notre sélection de chargeurs USB multiport : 

 

En cas de périple itinérant, achetez un chargeur USB pour allume cigare

Autre accessoire particulièrement utile si vous envisagez un périple itinérant et que vous serez beaucoup sur les routes : un chargeur allume-cigare USB, pour alimenter votre téléphone si vous l’utilisez comme GPS, ou donner un coup de boost à votre appareil photo avant la prochaine balade. Là encore, évitez les accessoires trop bas de gamme qui ne fonctionnent pas ou partent en morceau après trois utilisations.

On en trouve à des prix très raisonnables comme ce chargeur Aukey

 

Eventuellement, réfléchissez à une batterie de secours USB

Egalement parfois utile en dépannage dans la voiture ou dans l’avion pour les tablettes des enfants, ou si vous campez et restez parfois plusieurs jours sans pouvoir recharger vos appareils, une batterie d’appoint pour recharger tout appareil alimenté en USB est un bon investissement pour les voyages. Une batterie Aukey de 20 000 mAh vous permettra de recharger 3, 4 ou 5 fois vos téléphones, appareils photos ou tablette, où que vous soyez. Personnellement, nous avons deux, et ne sommes jamais à court de batterie.

 

 

Appareil photo / caméra étanche

Pour rester dans le matériel électronique, si vous envisagez un séjour itinérant dans l’ouest américain ou en Floride, nous ne saurions trop vous conseiller d’acheter un petit appareil photo robuste, anti-choc, et étanche à l’eau. Certes, vous pouvez emporter avec vous vos appareils photos habituels, que ce soient des petits compacts ou des gros appareils reflex, mais pour avoir traversé les Etats-Unis en long, en large et en travers depuis tant d’années, nous avons fini par découvrir que posséder un petit appareil pas cher (pas de grosse crainte de le perdre ou de l’abîmer), robuste voire anti-choc, et surtout étanche, se révèle extrêmement utile comme solution d’appoint. En effet, les occasions de se retrouver dans des conditions où un appareil traditionnel va se révéler inapproprié, mais surtout où vous risquez d’endommager votre appareil sont innombrables : balade les pieds dans l’eau dans une rivière, orage, plage, canoë, kayak, rafting, plongée, snorkeling, baignade en rivière ou dans un swimming hole, piscine, parc aquatique, virée en bateau, sable, environnement humide etc., les conditions sont souvent sévères pour un appareil traditionnel, et encore plus s’il vous a coûté cher. Un petit appareil d’appoint pour prendre des photos ou des videos dans toutes les conditions pré-citées est alors une bénédiction, et nous nous apercevons que nous l’utilisons de plus en plus à chaque voyage.

On trouvait de tels appareils plus facilement il y a quelques années avec des modèles de caméra video sportives qui prenaient également des photos comme les Kodak PlaySport. Mais malheureusement, l’essor des action cams comme les GoPro ces dernières années a complètement étouffé le marché de ces petites caméras sportives étanches et antichoc, qu’on ne trouve quasiment plus. Pourtant, une action cam destinée à être fixée sur un casque ou au bout d’une perche, dépourvue d’écran de contrôle, filmant en très grand angle et taillée plus pour la video que la photo n’est absolument pas un bon substitut dans notre cas de figure.

Aussi ce que nous avons trouvé de plus adapté actuellement sont des petits compacts anti-chocs, très robustes et parfaitement étanches (on peut filmer sous l’eau sans problème) comme le Nikon Coolpix W100 (successeur du S33). C’est un excellent petit appareil photo, qui prend des photos très correctes. Ce n’est ni un jouet ni un accessoire au rabais d’une sous-marque : c’est un vrai Nikon, d’entrée de gamme certes, mais de qualité, dans une coque très robuste et parfaitement étanche. Il prend aussi bien des photos que des vidéos en HD. On le trouve autour de 125€, parfois à 100-110 à l’occasion de promotions.

Un peu plus cher, ce Panasonic Lumix est du même acabit, peut-être même un poil supérieur, mais non testé par nos soins.

 

Accessoires pour les balades

Un sac étanche bien utile en balade

Pour continuer dans les accessoires étanches adaptés aux activités aquatiques ou du moins proches de l’eau, nous utilisons également un petit sac étanche, que nous plaçons à l’intérieur d’un sac à dos standard, afin de protéger les éléments sensibles à l’humidité comme les clés de voiture, les papiers, les téléphones etc. C’est particulièrement utile pour les balades les pieds dans l’eau dans les rivières dans l’ouest américain, mais aussi pour la plage, le rafting, et toutes les activités qui incluent un risque important d’être mouillé (y compris d’ailleurs en été les orages soudain qui peuvent vous surprendre pendant la saison de la mousson). On en trouve pour une dizaine d’euros sur Amazon pour une contenance de 5 ou 10 L (suffisant pour la plupart des usages).

Quelles chaussures pour les randonnées dans les parcs naturels ?

On nous pose également souvent la question des chaussures pour les balades dans les parcs naturels des Etats-Unis : dans la plupart des cas, inutile d’investir forcément dans des chaussures de randonnées, une bonne paire de basket est largement suffisant. En revanche, si vous devez marcher dans les rivières, une paire de chaussure fermée est conseillée. Évitez les sandales ou autres chaussures ouvertes car vous pouvez vous faire mal sur des cailloux, en sachant en outre que vous ne voyez souvent pas où vous mettrez les pieds. Une seconde paire de chaussure dédié aux activités aquatiques peut être un vrais confort, car les chaussures peuvent mettre un peu de temps à sécher.

Des sprays vaporisateurs à 3€ pour lutter contre la chaleur

Pour affronter la chaleur de l’été, par contre, nous préconisons de ne pas oublier les casquettes (mais on en trouve très facilement sur place), mais également de se munir d’un accessoire insolite mais terriblement efficace, notamment avec les enfants : un simple spray vaporisateur pour les plantes, que vous remplirez d’eau avant de vous lancer sur les sentiers. En vous aspergeant d’une brume salvatrice à intervalle régulier, vous ferez descendre la température de votre corps tout en vous procurant une véritable sensation de fraîcheur. En outre c’est plutôt ludique pour les enfants, aussi n’hésitez pas à prévoir plusieurs sprays. Un spray de 200 ml tient largement une balade de plusieurs heures et le procédé est très efficace. On en trouve un peut partout, y compris sur Amazon qui en vend des packs de 3 pour moins de dix euros.

Cartes SIM pour téléphone et accès internet mobile aux Etats-Unis

Même si les forfaits de téléphonie mobile qui incluent le roaming à l’étranger en général, et aux Etats-Unis en particulier se multiplient ces temps-ci, pour la plupart des gens, téléphoner depuis les Etats-Unis, ou bien consulter ses emails ou une carte en ligne entraîne des dépassements de forfait très coûteux. Vérifiez donc bien auprès de votre opérateur les conditions liées à votre forfait avant de partir.

Une solution alternative est d’acheter un carte SIM américaine sans engagement pour la durée de votre séjour. Jusqu’à très récemment, il fallait le faire sur place, ce qui n’était pas très pratique, surtout confronté à l’offre pléthorique des opérateurs américains. Désormais, ces boutiques spécialisées vendent directement sur Amazon des cartes SIM valable une semaine ou un mois, que vous recevez avant votre départ, et activez en ligne la veille du premier jour de votre séjour. C’est plus simple et plus pratique.

Voici une sélection des cartes qui nous paraissent les plus intéressantes :

TravSIM est une boutique allemande sur Amazon qui propose notamment toute une palette de cartes pré-payées pour la connexion internet mobile aux USA, de 100Mo à 4Go d’internet, de 7 à 30 jours, idéal si vous n’avez pas besoin de téléphoner mais d’un accès internet itinérant. Le réseau utilisé est celui d’AT&T qui propose la meilleure couverture, notamment dans les zones plus reculées, idéal pour un séjour dans l’ouest américain.

Disponible en 100Mo/7 jours, en 250Mo/30 jours, en 500Mo/30 jours, en 1Go/30 jours, en 2Go/30 jours, ou encore 4Go/30 jours

 

Autre option, cette carte Lycamobile, valable 30 jours, avec appels et sms illimités, et 1go de data internet, mais opérant sur le réseau T-Mobile, très performant en zone urbaine, mais beaucoup moins dans les espaces isolés. C’est une carte idéale dans les grandes métropoles, ou en Floride par exemple, ou encore sur la côte Est, mais moins adaptée si vous explorez les grands parcs de l’ouest américain (couverture très mauvaise en dehors des grandes agglomérations dans l’ouest).

 

Enfin, deux options de cartes H2O, utilisant également le réseau T-Mobile donc avec les mêmes contraintes que la précédante (OK pour Floride et grandes métropoles, très moyens pour l’ouest américain), mais offrant plus de données mobiles (data) que l’offre Lycamobile : avec 3Go et appels/sms illimités, ou encore 8Go et appels/sms illimités.

 

Attention cependant : les bandes de fréquences utilisées pour la 4G aux Etats-Unis ne sont pas toujours les mêmes qu’en France. En fonction de votre téléphone, vous pourrez être limité à des vitesses inférieures (3G ou moins) selon les opérateurs.

Cartes routières et plans de villes

Accessoires souvent jugés indispensables au voyageur en général, et aux voyageurs aux Etats-Unis en particulier, les cartes routières pour sillonner les grands espaces américains et les plans de ville pour explorer les recoins des grandes métropoles restent toujours un incontournable, même si les versions électroniques consultables sur un téléphone portable commencent à fournir une alternative convaincante. Personnellement, nous utilisons beaucoup l’application Maps.me, disponible aussi bien sur Iphone qu’Android. C’est une application gratuite qui permet aussi bien de se repérer en ville que sur les routes. Elle fonctionne hors ligne, sans connexion de donnée mobile, en préchargeant les cartes des villes ou états traversés avant de partir, et qui autorise la géolocalisation de votre position sur la carte (toujours sans frais).

Mais si vous souhaitez disposer d’une version papier traditionnelle, alternativement ou en complément à une carte électronique, vous pouvez consulter nos deux articles : Quelle carte acheter pour l’Ouest Américain ? et Quelle carte acheter pour votre voyage en Floride ?

Pour des plans des principales villes américaines, nous conseillons les cartes plastifiées StreetSmart, même si on les trouve difficilement en France. On les trouve sur Amazon, mais parfois assez cher selon les villes : Carte New York, Carte Miami, Carte Boston, Carte Philadelphie, Carte Los Angeles

 

En alternative moins onéreuse, les Pop Out Maps sont super compactes dans la poche et suffisantes pour la plupart des usages.

Voici les liens vers :

 

Guide de Voyage

C’est aussi une question qui revient souvent sur le blog : quel guide de voyage aux Etats-Unis utilisez-vous ou conseillez-vous ? La réponse à la première question est assez simple : aucun. Nous n’utilisons pas de de guide car nous les trouvons imprécis, vite dépassés, consensuels, incapables de s’éloigner des sentiers battus touristiques (et c’est logique), et surtout incapables de discriminer entre les destinations. Les guides sont de vastes annuaires de choses à voir, à faire et à manger. Les différents points d’intérêt sont soit tous mis sur le même plan, ce qui noie le lecteur, soit classés avec un système d’étoiles, qui va, il faut le reconnaître, du plus convenu au moins convenu. Tout l’inverse d’un blog comme le nôtre qui fait le choix d’être discriminant, d’assumer des choix. Nous vous montrons notre Amérique, et nous assumons des choix, ce qui a le mérite de vous proposer autre chose. Donc les guides n’ont aucune utilité pour nous : ce n’est pas là que nous dénicherons une nouvelle perle peu connue en dehors des sentiers battus touristiques, et ce n’est pas non plus un guide qui nous permettra de choisir entre plusieurs options. Notre base principale d’information pour monter nos voyages sont une multitude de sources sur Internet, que nous étudions patiemment, que nous comparons, sur lesquelles nous enquêtons. C’est énormément de travail, et bien sûr tout le monde n’a pas le loisir de passer autant de temps à préparer ses voyages. D’où ce blog où nous partageons le fruit de nos recherches, validées sur le terrain au cours de nos multiples périples.

Mais quel guide conseillerions-nous ? Pas de réponse magique, car nous sommes persuadés que si l’on s’arrête aux contenus des guides, on passe à côté de son voyage. Néanmoins, il peut être utile, avant de commencer à travailler sérieusement la préparation d’un voyage, de défricher une région à l’aide d’un guide, pour en appréhender les grandes lignes, connaître ses principaux attraits touristiques, ses étapes les plus classiques etc. C’est un bon début, et c’est souvent nécessaire. Dans cet esprit, une collection de guide nous parait sortir un peu du lot : ce sont les guides Voir, qui sont la traduction française des guides anglophones Eyewitness Travel. Même s’ils souffrent des mêmes défauts que les autres guides évoqués plus haut, le fait qu’ils fassent la part belle au visuel est pour nous essentiel, car les photos sont pour nous un élément particulièrement important dans nos recherches. Une fois qu’on a une bonne idée de ce à quoi on peut s’attendre dans les points d’intérêt majeurs d’un territoire visité, on peut commencer à s’organiser et creuser les meilleures pistes, avant de les enrichir par d’autres recherches. Ces guides sont donc pour nous une bonne base de départ, une bonne première approche. Il en existe actuellement trois édités (Guide New York, Guide Californie et Guide Floride), plus deux autres qui ne sont plus édités mais qu’on trouve encore (Guide Nouvelle Orléans, Guide Nouvelle Angleterre).

 

La collection anglophones est beaucoup plus riche avec toutes les grandes régions et métropoles américaines. Les guides sont certes en anglais, mais c’est vraiment accessible, s’agissant d’un guide avant tout axé sur le visuel.

Guides des villes de la côte Est américaine :

Guides des villes de la côte Ouest :

Autres régions :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *