Périple estival annuel 2018 : Texas, Louisiane, Floride et New York

Nous avions choisi cette année d’explorer les grands espaces du Texas, un des rares États américains que nous ne connaissions pas encore. Autant le dire tout de suite : nous n’avons pas été déçus par cet État et par ce nouveau périple qui nous a conduit des plaines du Texas aux forêts subtropicales de Floride en passant par les bayous de Louisiane et les hauts buildings de New York !

Quatre semaines et demi ne furent pas de trop pour couvrir l’immense territoire (plus de 4500 miles, soit plus de 7200 km) qui séparait notre ville d’arrivée, Denver, dans le Colorado, de Miami où nous avons repris l’avion du retour, avec une escale de 3 jours à New York.

Comme nous l’avions perçu lors de la préparation minutieuse de notre périple pendant toute l’année 2017-2018, le Texas est véritablement à la croisée de l’Ouest Américain et du Sud des Etats-Unis. Croisée des paysages, avec des plaines à perte de vue au nord, des déserts somptueux au sud-ouest le long du Rio Grande qui marque la frontière avec le Mexique, des collines boisées et rivières au centre dans la région du Texas Hill Country autour de San Antonio et Austin, mais aussi des bayous marécageux à la frontière Est avec la Louisiane. Croisée des cultures également, tant l’histoire commune et la proximité géographique avec le Mexique s’imposent au Texas jusque dans la gastronomie, où s’entrechoquent les spécialités de BBQ américain et la cuisine Tex-Mex (jusque dans les petits déjeuners où le breakfast burrito règne en maître). Nous y avons découvert un État dynamique et entier, fort de son histoire singulière : seul État américain à avoir été une nation à part entière avant de rejoindre l’Union, le Texas arbore fièrement son caractère indépendant, jusque dans son drapeau et sa Lone Star, qui supplante dans le paysage la traditionnelle bannière étoilée américaine.

La conquête et la défense du territoire face aux tribus indiennes les plus farouches, l’importance de l’élevage et des ranchs laissent au Texas un riche héritage western. L’activité agricole a depuis progressivement cédé la place à l’exploitation pétrolière, comme en témoignent les champs pétrolifères couverts de derricks à perte de vue. Enfin peu d’Etats américains proposent autant de centres villes modernes comme à Dallas, voire futuristes comme à Houston, méritant largement le détour.

Autant dire que nous ne nous sommes pas ennuyés au Texas avec un mix d’activités très diverses : randonnée dans les parcs naturels, tubing dans les rivières, exploration de centres villes d’immenses mégalopoles comme de petites villes historiques, sport spectacle à l’américaine (basket, baseball, rodéo …) …Le tout avec beaucoup moins de touristes que dans l’ouest américain, et quasi aucun touriste étranger tout court, et des prix inférieurs à ceux pratiqués dans l’Ouest ou dans l’Est (sauf pour le transport aérien). Seul bémol en été : des températures potentiellement très élevées (on a dépassé allègrement les 40 degrés à l’ombre sur toute la première partie du périple).

Au final une région vraiment intéressante et dépaysante, parfaite synthèse de l’Ouest et du Sud, qui peut s’envisager autant comme une destination à part entière, qu’en prolongement du Nouveau Mexique, du Colorado ou de la Louisiane.

Après le Texas, nous avons traversé la Louisiane que nous connaissions déjà, avec exploration des forêts de Cyprès inondées du Lake Martin en canoë, balade dans les rues du quartier français de la Nouvelle Orléans, sans oublier les indispensables escales gastronomiques afin de profiter des spécialités cajuns et créoles qui font de la Louisiane, de notre point de vue, l’état où l’on mange le mieux et pour pas cher.

Puis nous avons terminé notre périple autoroutier en Floride que nous aimons tant et avons pu faire du snorkeling, tubing, kayak à la rencontre des lamantins, des balades au milieu des alligators, et explorer les quartiers colorés de Miami. Nous y avons croisé avec grand plaisir des clients par trois fois. Enfin, nous avons pris un vol pour New York où nous avons profité de nos trois dernières journées pour mettre à jour les adresses de nos circuits de découverte de la plus impressionnante des villes américaines.

Notre voyage avait cette année une dimension particulière car à Dallas nous avons dû dire au revoir à notre fille aînée Kary, qui a rejoint sa famille d’accueil à Austin où elle séjournera pendant 1 an, poursuivant ses études de lycée dans une High School américaine et son rêve de découvrir les Etats-Unis de l’intérieur.

Nous vous proposons de découvrir notre périple en images : https://photos.app.goo.gl/ygjmbVuXr3ovyCXd8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.