Visiter Uptown Charlotte à pieds – Circuit de découverte pédestre du centre ville de Charlotte, NC

Circuit de découverte pédestre de Uptown Charlotte

 

Charlotte est la plus grande ville de Caroline du Nord, mais avec moins d’un million d’habitants, elle reste loin des grandes mégalopoles comme New York, Chicago ou Los Angeles. C’est une ville dynamique, en pleine expansion. Fondée en 1755 par des pionniers irlando-écossais, elle doit son nom à Charlotte of Mecklenburg-Strelitz, une princesse allemande devenue reine consort de l’empire britannique après avoir épousé le roi George III. La ville gardera de la souveraine le surnom de “Queen City”. Le second surnom de la ville lui a été donné pendant la guerre d’indépendance, par le général britannique qui devait occuper la ville mais qui dut l’abandonner sous la pression constante de l’hostilité de ses habitants : il qualifia Charlotte de nid de frelons, “Hornet’s Nest”, une appellation que les habitants reprirent fièrement à leur crédit. Aujourd’hui encore, l’équipe de basket NBA de la ville est celle des Charlotte Hornets. Après l’indépendance des Etats-Unis, Charlotte connut une certaine croissance grâce aux découvertes d’or dans les environs, conduisant à une première mini ruée vers l’or avant la découverte du métal précieux en beaucoup plus grande quantité en Californie en 1848. Puis la ville connut un second essor après la guerre civile, devenant un épicentre du marché du coton et un carrefour ferroviaire important. Aujourd’hui, Charlotte est un centre financier important, et est même la deuxième plaque bancaire des Etats-Unis après New York, un succès qu’elle doit principalement au fait d’être le siège de la Bank of America, la deuxième plus grosse institution bancaire des Etats-Unis. Charlotte est également la capitale américaine du sport automobile, étant notamment l’épicentre du NASCAR, le plus important championnat de Stock Car Racing, dont le siège de l’institution comme la majorité des équipes ont leurs bureaux dans la ville, où dans la bourgade voisine de Concord qui héberge la Charlotte Motor Speedway, un des circuits ovals du championnat.
Le centre historique de Charlotte et son Central Business District sont connus sous le nom de Uptown Charlotte, et non Downtown comme il est d’usage dans la plupart des grandes villes américaines. La raison historique est liée au fait que cette partie de la ville est localisée sur un secteur de la ville qui domine le reste de la ville, légèrement en hauteur.

Accéder à la Carte du circuit

Le Uptown Charlotte Walking Tour que nous vous proposons est une petite boucle de 5-6 km, qui traverse l’hyper centre de Charlotte et passe devant l’essentiel des points d’intérêts et des quartiers sympas. Il démarre à l’angle de Stonewall St et Tryon St, au pied du Duke Energy Center, un gratte ciel ultra moderne de 48 étages inauguré en 2010 qui domine le Levine Center for the Arts, un campus culturel comprenant plusieurs musées et une salle de spectacle.

Au nord, à distance, vous devinez la structure massive du Bank of America Stadium, le stade de plus de 70 000 places qui accueille l’équipe de football américain des Carolina Panthers. L’entrée du stade est gardée par des bronzes impressionnants de panthères. 

Au sud de l’intersection, le Harvey B. Gantt Center for African-American Arts + Culture, un des musées du campus du Levine Center for the Arts est un centre culturel et artistique afro-américain au design résolument moderne et tout en longueur. On peut si on le souhaite y parcourir de nombreuses expositions (ouvert de 9h à 17h – 9$ /adulte 7$ pour les 6-17 ans). Juste en face, au nord de l’intersection juste derrière le Duke Energy Center, le Mint Museum Uptown héberge une des plus grandes collections d’art du sud-est des Etats-Unis (ouvert de 11h à 18h – 12$ /adulte 6$ pour les 5-17 ans).

Remontez Tryons St vers le nord-est. Sur votre droite, la St. Peter’s Catholic Church, datant de 1851 et qui est la plus ancienne église catholique de la ville. 

Juste derrière, vous trouverez un petit parc urbain, The Green devant lequel est suspendu le Ratcliffe’s Flowers Sign, une enseigne néon historique qui enjolivait autrefois la boutique d’un fleuriste localisé à cet emplacement depuis 1929. Lorsqu’en 2000 il fut décidé de construire un parking souterrain au-dessous de ce qui allait devenir le parc The Green, seul le bâtiment historique du fleuriste occupait encore cet emplacement. Le promoteur décida d’éviter de détruire un des tout derniers vestiges de la Charlotte historique, aujourd’hui quasiment disparue sous les assauts de la Charlotte moderne. Le bâtiment de brique sur deux étages fut séparé de ses fondations, monté sur des rails et déplacé de l’autre côté de la rue pendant la durée des travaux, puis il fut réinstallé juste au nord du nouveau parc, à une trentaine de mètres de son emplacement d’origine. Dans la foulée, le long bâtiment qui longe la partie nord du parc fut construit, par dessus le building historique dont la façade fait aujourd’hui partie intégrante de la façade donnant sur Tryon St du Bernardin’s Restaurant.

 Quant à l’enseigne de néon qui ornait autrefois la devanture du magasin, elle fut réinstallée à l’entrée du parc, à son emplacement d’origine. Faites un petit tour dans le parc avant de poursuivre sur Tryons St.

Juste en face de The Green, se trouvent le Bechtler Museum of Modern Art qui fait partie du campus du Levine Center for the Arts, avec à ses pieds “The Firebird”, une immense sculpture de Niki de Sainte-Phalle. Cette sculpture recouverte de miroirs façon boule à facette est affectueusement surnommée le Disco Chicken par les locaux. Juste derrière le musée d’art moderne, on entrevoit le Knight Theater un théâtre de 1200 places qui fait également partie du campus culturel du Levine Center.

Un peu plus haut sur Tryons St sur votre droite, le Wells Fargo History Museum est hébergé dans le hall du Three Wells Fargo Center, un gratte-ciel de 137 mètres pour 32 étages qui héberge les bureaux de la banque. C’est un petit musée gratuit mais fort sympathique qui détaille l’histoire de cette société atypique de transport de fonds qui devint l’une des plus grandes banques des Etats-Unis (ouvert de 9h à 17h). En effet, cette grande banque américaine était autrefois une société de messagerie et de diligence, fondée par deux entrepreneurs ambitieux pour répondre aux besoins créés par la ruée vers l’or en Californie. Ces deux entrepreneurs n’en étaient pas à leur premier coup d’essai, ayant déjà créé avec succès une première société de transport express qu’ils quittèrent pour fonder la Wells Fargo, et qui deviendra également une grande institution financière sur la côte Est, l’American Express. N’hésitez pas à aller faire un tour dans ce petit musée gratuit, très instructif, où vous pourrez admirer une authentique diligence, en apprendre plus sur la mini ruée vers l’or en Caroline du Nord, et comprendre comment une petite société de diligence est devenue une des plus grandes banques américaines.

Wells Fargo History Museum
Petit musée gratuit retraçant l’histoire de la Wells Fargo et des diligences. Entrée gratuite
Site : https://www.wellsfargohistory.com/museums/charlotte/
Adresse : 401 S. Tryon St, Charlotte, NC 28202
Ouvert du mardi au samedi, de 9h à 17h – Fermé le dimanche et le lundi
Avis et photos : https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g49022-d4587765-Reviews-Wells_Fargo_Museum-Charlotte_North_Carolina.html 

A l’intersection suivante, la Wells Fargo Plaza  sur votre droite accueille une fontaine célébrant les jeux d’enfant. On y trouve également un kiosque d’information touristique de la ville de Charlotte, et juste à côté, un sympathique stand de poulet frit, le Horace’s Hot Fried Chicken, où vous pourrez goûter une grande spécialité du sud, le Fried Chicken Sandwich, servi avec son coleslaw (salade de choux), sa mayonnaise épicée et ses pickles (cornichons aigre doux).

Horace’s Hot Fried Chicken
Stand de poulet frit préparé à la commande. On peut y goûter du poulet frit épicé, spécialité du sud des Etats-Unis, et des Fried Chicken Sandwiches, servis avec du coleslaw (salade de choux), de la mayonnaise épicée et des pickles (cornichons aigre doux). En accompagnement, Horace’s propose les traditionnels Mac’n Cheese ou des Hush Puppies, des petits beignets salés à la farine de maïs, un plat traditionnel du sud des Etats-Unis, mais qui a des origines amérindiennes. Attention par contre : dans la tradition du sud, la cuisine est relativement épicée !
Site : https://horaceshotchicken.com/
Adresse : 329 S. Tryon St at the Wells Fargo Plaza
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h – Fermé le dimanche et le lundi
Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/horaces-hot-fried-chicken-charlotte 

Si vous avez démarré très tôt votre circuit, vous avez également une option de petit déjeuner américain sur le trottoir opposé à la Wells Fargo Plaza où la Famous Toastery sert des petits déjeuners traditionnels pour un prix correct pour un centre ville :

Famous Toastery
Petite chaîne locale de café, originaire de Charlotte et qui essaime désormais un peu partout dans le sud. On peut y déguster un petit-déjeuner traditionnel avec œufs et pommes de terre sautées, accompagnés de toast pour 6$.
Site : https://famoustoastery.com/menus/
Adresse : 330 S Tryon St, Charlotte, NC 28202
Ouvert du mardi au dimanche de 8h à 13h30 (14h30 le week-end) – Fermé le lundi
Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/famous-toastery-uptown-charlotte 

Puis, entrez dans la Latta Arcade, à droite de la Famous Toastery. Construit en 1914, ce petit centre commercial historique s’articule autour d’un atrium sur deux niveaux, recouvert par une verrière. A l’origine, la verrière n’avait pas été conçue pour abriter les clients des commerces du niveau inférieur, mais pour permettre à la lumière du soleil de pénétrer jusqu’aux échoppes de vendeurs de cotons, qui jugeaient de la qualité de la matière première en fonction de sa couleur à la lumière du soleil.

Traversez l’arcade pour ressortir sur Brevard Court, une petite artère piétonnière qui prolonge la Latta Arcade et qui fut construite dans les années 20. Elle accueille aujourd’hui quasi exclusivement des restaurants. Si votre budget est très serré, une option vraiment pas chère (mais pas très gastronomique) pour pique niquer dans le Romare Bearden Park qui fait face au Brevard Court, est de passer au 7-Eleven sur la gauche du parc.

7-Eleven
7-Eleven est l’enseigne américaine de convenience store la plus répandue aux Etats-Unis. Les conveniences stores sont des supérettes de centre ville où l’on trouve un peu de tout pour pas trop cher. Originellement ouvert de 7h à 23h (d’où le nom de l’enseigne), les 7-Eleven sont aujourd’hui ouverts 24h/24. C’est pratique. C’est plutôt pas cher voire très peu cher. Et on y trouve de quoi se sustenter pour quelques dollars. Avec 10 000 enseignes aux Etats-Unis, on estime qu’un quart de la population américain habite à moins d’un mile d’un 7-Eleven. En période électorale, les 7-Eleven proposent même deux types de gobelets à café, un pour les démocrates, et un pour les républicains. Les ventes comparées des deux types de gobelets font office de sondage et apparemment, les résultats des dernières années indiquent un très bon taux de prédiction.

Les 7-Eleven sont notamment connus pour leurs Big Gulps (fontaines à soda offrant des tailles de cups gargantuesques pour généralement moins d’un ou deux dollars selon la promotion du moment). On y trouve également des Slurpees au nom évocateur (du bruit que l’on fait en consommant ladite préparation) : ce sont des boissons glacées granitées aux parfums variés (le Slurpee coca étant le plus classique). C’est très froid à défaut d’être très bon et si vous en buvez une grosse gorgée trop vite, vous ferez l’expérience d’un brain freeze (comme un mal de tête soudain et très bref au moment de l’absorption trop rapide d’une grande quantité de nourriture trop froide). A noter que le 11 juillet est le Free Slurpee Day, donc si vous vous trouvez aux Etats-Unis à cette date, n’hésitez pas ! Les 7-Eleven servent également un large assortiment de snacks chauds, notamment des parts de pizzas, des hot-dogs et autres dérivés de hot-dogs, des mini-tacos et autre nourriture assez étrange, mais toujours très peu chères. On peut prendre une part de pizza pour moins d’un dollar, une large pizza pour 5-6$, et toujours des special deals comme deux hot dogs et une boisson pour 2.50$, une large pizza et 5 hot wings pour 10$ etc… Le rapport calorie-prix est imbattable. Mais soyons clair, on est vraiment ici dans la catégorie junk food d’entrée de gamme, ne vous attendez pas à des mets succulents ni à des pizzas napolitaines au feu de bois. Mais on y trouve son compte.

Adresse : 255 W E M.L.K. Jr Blvd, Charlotte, NC 28202
Horaires : ouvert 24h/24 – 7j/7

Traversez le Romare Bearden Park juste en face, en profitant pour vous rafraîchir dans ses sprinklers et cascades. Ressortez sur Mint St, au pied du BB&T Ballpark qui accueille l’équipe de baseball de Minor League (deuxième division) des Charlotte Knights. Le nom de l’équipe, les chevaliers (knights en anglais) fait évidemment référence à la reine Charlotte. D’ailleurs, l’ancien stade de baseball autrefois situé en dehors de la ville était surnommé The Castle par les fans. Le nouveau stade est encore appelé BB&T Ballpark mais a été renommé récemment Truist Field après la fusion des deux groupes bancaires BB&T et Suntrust en 2020, pour donner le groupe Truist. Avec 10 000 places, le stade n’est pas très grand en comparaison aux méga stades de ligue majeure, mais la vue sur Uptown Charlotte est splendide depuis les tribunes. A titre de comparaison, les stades des Dodgers de Los Angeles ou des Yankees de New York ont plus de 50 000 places …

Tournez à droite Mint St, puis encore à droite sur 4th St. Selon l’heure, vous pouvez marquer l’arrêt au Green’s Lunch, un petit dîner datant de 1926 qui se targue d’être le plus ancien restaurant d’Uptown Charlotte. A la carte, chili dogs, cheese sandwichs et autres spécialités indémodables des stades de baseball. A noter qu’ils servent également le petit-déjeuner (œufs, pommes de terre, breakfast sandwichs …) et que s’il ne faut pas s’attendre à un repas gastronomique, les prix sont franchement contenus et l’ambiance est locale et rétro à souhait.

Green’s Lunch
Petite chaîne locale de café, originaire de Charlotte et qui essaime désormais un peu partout dans le sud. On peut y déguster un petit déjeuner traditionnel avec deux œufs et des pommes de terre sautées, accompagné de toast pour 6$.
Site : https://famoustoastery.com/menus/
Adresse : 309 W 4th St, Charlotte, NC 28202
Ouvert du mardi au dimanche de 8h à 13h30 (14h30 le week-end) – Fermé le lundi
Avis et photos : https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g49022-d826645-Reviews-Green_s_Lunch-Charlotte_North_Carolina.html 

Puis prenez à gauche sur Poplar St et à droite sur Trade St. Au niveau du 127 W Trade St, le building qui accueille aujourd’hui un night club, le Tilt on Trade, est l’un des très rares vestiges de Charlotte du début du siècle dernier. Construit en 1906, ce tout petit bâtiment sur deux étages fut jusqu’en 1945 le New York Cafe, avant de devenir un commerce de nettoyage à sec après la guerre. Aujourd’hui, le bâtiment, comme son voisin occupé par le bar restaurant Hooters est coincé entre deux gratte-ciels massifs

Hooters 
Sport Bar et Restaurant, à la déco floridienne/surfeur/paillote de bord de plage. Les serveuses, recrutées sur casting pour leur silhouette avantageuse arborent la tenue emblématique de la chaîne (short court de jogging des années 80 et tee-shirt moulant). Mais l’enseigne est aussi reconnue pour ses chicken wings, qui sont en effet particulièrement délicieux. Malgré le côté “bar de routier”, l’ambiance reste bonne voire familiale (notamment le midi). La preuve : il y a même des menus enfant 😉 À prendre comme une expérience “originale” et “américaine”, et aussi pour goûter les wings (prendre un grand plat à partager au milieu de la table).
Site : https://www.hooters.com/locations/1163-uptown-charlotte
Adresse : 123 W Trade St, Charlotte, NC 28202
horaires : tous les jours de 11h à 23h (minuit le vendredi et samedi)

Continuez sur Trade St jusqu’à recroiser Tryon St, que vous prendrez à gauche. The Square at Trade and Tryon marque l’intersection de Trade St et Tryon St. Cette intersection existe depuis des centaines d’années, à l’emplacement du croisement de vieilles pistes indiennes où l’on faisait déjà commerce bien avant l’arrivée des européens dans la région. C’est réellement le cœur historique de la ville, le point exact où elle fut fondée. Aux quatres coins de l’intersection, 4 statues représentant le commerce, le transport, l’industrie et le futur. A l’angle est, le Bank of America Corporate Center est le plus haut building de Charlotte et le siège de la Bank of America. Essayez de visiter le très impressionnant lobby s’il est ouvert. La Bank of America, créée en 1923 à Los Angeles, est la deuxième plus grande banque américaine, et la huitième plus grande au monde. Elle détient un peu plus de 10% des avoirs bancaires des américains, ce qui est énorme dans un pays au système bancaire beaucoup moins concentré que chez nous (il existe 4500 banques aux Etats-Unis, contre environ 200 en France). Pour donner un ordre de comparaison, la Bank of America a presque deux fois moins d’agence aux Etats-Unis que le Crédit Agricole en France !

Continuez sur Tryon St, et tournez à gauche sur la 5th St que vous remonterez jusqu’à la First Presbyterian Church, une très jolie église de style Gothic Revival perdue au milieu des gratte-ciels du centre ville.  Juste en face, le Settlers’ Cemetery, qui fut le cimetière de la ville de 1776 (année de l’indépendance des Etats-Unis) jusqu’à 1867 (deux ans après la fin de la guerre de sécession). On y trouve notamment la tombe de Thomas Polk, le fondateur de Charlotte. La ville fut nommée en honneur de la reine Charlotte, épouse du roi d’Angleterre George III, et incorporée en 1761, une quinzaine d’années seulement avant que les colonies ne basculent dans la guerre d’indépendance contre l’Angleterre. Malgré tout, le nom est resté.

Tournez à droite sur Poplar St (ou traversez le cimetière jusqu’à Poplar St), pour rejoindre le Fourth Ward Park, un très joli parc offrant une vue splendide sur le centre ville. Ressortez sur la 7th St, et reprenez à gauche sur Poplar St, au cœur du quartier historique de Fourth Ward, qui accueille la plus grande concentration de vieilles demeures victoriennes de la ville. Vous en trouverez notamment sur Poplar St entre la 7th et 8th St, puis sur Pine St et la 9th St. L’ambiance change radicalement : on quitte les gratte-ciels du centre ville pour un quartier pavillonnaire historique avec beaucoup de charme. Vous trouverez un Walking tour très détaillé du quartier sur le site de l’association des amis du Fourth Ward. Nous vous en proposons une version simplifiée dans la suite de notre circuit, directement inspiré de leur brochure :  

A l’angle de Poplar St et de la 7th St, sur votre droite, la première maison rouge au 400 N Poplar St est un cottage de 1895. Originellement, cette maison était localisée dans une autre rue du quartier, mais fut déplacée à son emplacement actuel dans les années 1970. C’est une pratique très courante aux Etats-Unis où les maisons ou même parfois les immeubles sont détachées de leur fondation, chargées sur des camions pour être déplacées sur un nouvel emplacement. Pour les plus grandes maisons en bois, il arrive qu’elles soient sciées en deux avant déplacement et réassemblées ensuite. C’est toujours très impressionnant de croiser un convoi exceptionnel sur la route avec une maison entière à l’arrière d’un camion.

Avancez sur Poplar St jusqu’à une série de maisons bleues sur votre droite. La première au 412 N Poplar St date de 1850 : c’est une demeure antebellum, c’est-à-dire qu’elle date d’avant la guerre de sécession, ce qui est relativement rare étant donné les dégâts de la guerre civile dans les territoires du sud. Le double escalier en fer à cheval, au-delà de l’aspect décoratif aurait eu une fonction plus pratique : les hommes pouvaient monter par un côté et les femmes par l’autre côté, le bosquet de végétation au milieu masquant les chevilles de ces dames quand elles remontaient leurs jupes pour éviter de se prendre les pieds dans l’escalier.

Juste après, au 416 N Poplar St, une petite maisonnette de style renouveau colonial dénote par son toit atypique, directement inspiré des granges hollandaises/amishs comme on en trouve en Pennsylvanie notamment. Notez bien que ces maisons sont souvent plus grandes qu’il n’y paraît, car elles s’enfoncent toute en longueur jusqu’à l’arrière du terrain sur lequel elles sont installées. 

Également une maison plus loin, au 420 N Poplar St, le large manoir a également été déplacé avant rénovation dans les années 80 de la bourgade de Mooresville au nord de Charlotte. Entièrement dévasté par un incendie criminel, il fut néanmoins rebâti à l’identique par son propriétaire, mais n’est donc plus d’époque.

Au 424 et 428 N Poplar St, suivent deux maisons de style Queen Anne typique de l’époque victorienne. Le nom de ce style architectural provient du fait qu’il remet en valeur des éléments architecturaux anglais plus anciens, datant du règne de Anne Stuart (1707-1714). Elles datent toutes deux du tout début du XXème siècle. La première d’entre elles fut convertie en rooming house pendant la seconde guerre mondiale, où l’on pouvait louer une chambre au mois, et partager salle de bain et cuisine. C’est une pratique qui fut longtemps assez courante et qui témoigne de l’évolution d’un quartier : d’un quartier bourgeois à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, l’arrondissement a progressivement périclité et perdu de son charme au milieu du XXème siècle. Certains propriétaires préférèrent déménager mais ayant du mal à trouver preneur pour d’aussi grandes demeures, nombreux sont ceux qui les transformèrent en location, en les scindant en plusieurs unitées ou en rooming house. Puis dans les années 70-80, le quartier fut progressivement revitalisé, les prix sont remontés, une clientèle aisée a progressivement racheté les maisons pour en faire des demeures familiales de meilleurs standings, et les rooming houses ont été rénovées pour retrouver leur aménagement d’origine.

Tournez à gauche dans la 8th St, avant de prendre à droite dans Pine St. Au 326 W. 8th Street, à l’angle de Pine St et de la 8th St sur votre droite, une splendide demeure rose datant de 1879 est de nouveau un exemple parfait de style Queen Anne, notamment avec sa tour cylindrique au toit pointu, totalement emblématique de cette tendance architecturale. Si vous visitez avec des enfants, mettez en jeu une glace ou un cookie au premier qui aura trouvé les ananas (ils sont sculptés de part et d’autre de la porte d’entrée principale).

Un peu plus loin, la maison au 509 N Pine St a également une particularité qui la distingue de toutes les autres maisons du quartier : sa porte d’entrée ne fait pas face à la rue. C’est dû au fait qu’en 1983, cette maison centenaire a été déplacée d’une rue voisine, et repositionnée sur un nouvel emplacement moins large, qui ne permettait pas de déposer la maison dans sa largeur …

Enfin, à l’angle de la 9th St sur votre gauche, au 401 W. 9th Street, le Alexander Michael’s Restaurant & Tavern occupe un bâtiment victorien de 1897, construit pour accueillir une épicerie de la Star Mills Grocery Company, qui fonctionna jusqu’en 1931. C’est un des très rares bâtiments commerciaux victoriens du quartier encore intact.

Prenez à droite sur la 9th St en direction de l’Est. Immédiatement sur votre gauche, au 324 W. 9th Street se trouve la Berryhill House, une splendide demeure de 1884 présentant une version italianisante du style victorien traditionnel. C’est la première maison à avoir été rénovée dans les environs, ouvrant la voie à un changement profond du quartier.

Continuez sur la 9th St. Au 320 et 316 W 9th Street, deux autres belles maisons victoriennes monumentales en enfilade : la première date de 1904 et a également été déplacée à son emplacement actuel dans les années 1970.  La seconde, sur 3 étages, date de 1895. Poursuivez sur la 9th St : juste avant l’intersection de Poplar St, une section piétonnière de la 9th St, coupée par un rond-point piétonnier autour d’une mini fontaine coupe le trafic automobile et garantit au quartier son calme.

Continuez sur la 9th St en direction du centre ville et des hauts buildings. Vous quittez à présent le quartier victorien de Fourth Ward en longeant une caserne de pompiers. Traversez Church St et prenez à droite sur le passage piétonnier qui passe derrière le building massif de bureaux pour rejoindre une petite place ronde et un passage vers Tryon St. Une sculpture métallique, intitulée “At Peace, At Play” forme une sorte d’arche entre deux chênes, où se repose d’un côté un ours, et jouent de l’autre deux oursons. On trouve également un écureuil et un opossum, tous ces arbres et animaux étant emblématiques des forêts de Caroline du Nord.

Vous débouchez sur Tryon St et tournez à droite devant la First United Methodist Church.

Essayez ensuite de rentrer dans la galerie couverte du TransAmerica Square sur votre droite, qui héberge un magnifique dôme peint. 

A l’angle de la 7th St, le Spirit Square / The Light Factory Complex aujourd’hui dédié à l’éducation et aux arts était à l’origine la First Baptist Church batie en 1909. On y trouve désormais deux théâtres et The Light Factory Contemporary Museum of Photography and Film, un musée d’art contemporain dédié à la photo et la vidéo.

Descendez la 7th St vers le sud-est (en tournant à gauche sur la 7th St), jusqu’à rejoindre le Levine Museum of the New South, un musée retraçant l’histoire du sud des Etats-Unis depuis la fin de la guerre civile, des champs de coton jusqu’aux gratte-ciels du XXIème siècle, à travers notamment l’histoire du mouvement des droits civiques et la déségrégation du sud. C’est une excellente introduction à l’histoire contrastée de cette région, et sa profonde transformation au cours des années.

Levine Museum of the New South
Musée d’histoire consacré à la région sud des Etats-Unis. L’entrée coûte 10$ pour les adultes, 8$ pour les étudiants, et 6$ pour les enfants jusqu’à 18 ans.
Site : http://www.museumofthenewsouth.org
Adresse : 200 E 7th St, Charlotte, NC 28202
Ouvert tous les jours de 10h à 17h
Avis et photos : https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g49022-d108895-Reviews-Levine_Museum_of_the_New_South-Charlotte_North_Carolina.html 

Juste au sud du musée, le 7th Street Public Market est le temple du fooding de Charlotte. Vous y trouverez de nombreuses enseignes branchées dans un immense food court. Goûtez par exemple un Fried Chicken Sandwich avec un œuf au Local Loaf.

7th Street Public Market
Food court branché avec de nombreux stands.
Site : https://7thstreetpublicmarket.com/
Adresse : 224 E 7th St, Charlotte, NC 28202
Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/7th-street-public-market-charlotte 

Un bloc encore plus au sud, le ImaginOn est une incroyable bibliothèque publique gratuite spécialement dédiée aux enfants et aux adolescents. Allez-y faire un tour et ne ratez par les immenses sculptures du “Writer’s Desk” juste à l’extérieur. 

Prenez ensuite à droite sur Brevard St puis encore à droite sur la 6th Street. Remontez sur la 6th St jusqu’à College St et la Charlotte Mecklenburg Library. Comme beaucoup de bibliothèques publiques aux Etats-Unis, elle a été initialement fondée et financée par un don de Andrew Carnegie. On trouve des Carnegie Libraries un peu partout aux Etats-Unis. Ces bibliothèques publiques et gratuites ont été financées par Andrew Carnegie, un magnat de l’acier, self made man devenu l’homme le plus riche des Etats-Unis quand il surpassa en fortune Rockefeller après avoir revendu son empire industriel à J.P. Morgan. Carnegie dépensera 90% de son immense fortune (correspondant à plus de 300 milliards de $ actuels) dans des œuvres de charité, comme les Carnegie Libraries. Il fera construire plus de 2500 bibliothèques dans le monde entier dont 1700 aux Etats-Unis entre 1883 et 1929. A cette époque, une bibliothèque sur deux aux Etats-Unis était une Carnegie Library. A noter que lorsque la bibliothèque publique de Charlotte est construite au tout début du XXème siècle, une seconde bibliothèque réservée aux noirs est inaugurée peu de temps après sur un site à proximité. Évidemment, un tel projet a sérieusement de quoi choquer aujourd’hui, mais dans le Sud ségrégé du début du XXème siècle, utiliser ces fonds pour financer une bibliothèque pour les populations noires qui de toute façon n’auraient pas eu accès à la bibliothèque principale était une première. La bibliothèque réservée aux noirs restera en activité jusqu’en 1961.

Un bloc plus au nord, le Discovery Place Science est un gigantesque musée des sciences, très interactif, en face du Dunhill Hotel, datant de 1929, le seul hôtel historique demeurant dans le centre ville. 

Sinon, prenez College St sur la gauche en direction du sud-ouest. A noter à l’intersection de College St et 5th St, la Queen Charlotte Statue, en hommage à la reine Charlotte qui a donné son nom à la ville, juste devant le Holiday Inn.  

Vous pouvez revenir directement à votre point de départ en suivant College St jusqu’à Stonewall St, ou bien choisir d’explorer sur le retour les skywalks des gratte-ciels de Uptown Charlotte. Les Skywalks sont des passerelles couvertes qui relient des immeubles par-dessus les rues. Ils facilitent la circulation des piétons entre des zones souvent commerciales d’immeubles voisins, sans nécessiter de redescendre et traverser la rue. Souvent, il ne s’agit que d’une passerelle entre deux buildings, mais dans beaucoup de villes américaines, ce sont de véritables réseaux qui se sont constitués au cours du temps et qui créent comme un deuxième niveau de circulation au-dessus (ou parfois en dessous) des rues.

A Charlotte, le réseau de skywalks relie pas moins de 8 blocs sur plus de 2 kilomètres. Originellement conçu dans les années 1970 pour faciliter la vie des employés travaillant dans le bureaux des plus grands gratte-ciels du centre ville, l’installation progressive de nombreux restaurants et commerces dans les zones commerciales de ces buildings a créé une sorte de centre commercial réparti sur plusieurs blocs, qu’on appelle le Overstreet Mall. Attention, il faudra un peu de sens de l’orientation pour vous repérer dans ce dédale de centres commerciaux, halls de gratte ciels et couloirs aériens ou souterrains.

Vous pouvez donc pénétrer dans le réseau du Overstreet Mall par la Hearst Tower, récemment renommée Truist Center, un gratte-ciel de 47 étages pour 201 mètres de haut, inauguré en 2002, et qui est le troisième plus haut de la ville. La tour a cette particularité d’être une pyramide inversée : les étages supérieurs ont une superficie plus grande que les étages inférieurs. En entrant par le lobby luxueusement décoré donnant sur College Street, vous pouvez admirer les rampes art déco en métal forgé, qui ornaient originellement l’escalier central du Bon Marché à Paris. Si le Lobby est fermé ou l’accès à la partie commerciale impossible par l’entrée sur College Street, contourner la tour pour entrer par la Hearst Plaza, de l’autre côté.

Puis empruntez le Skywalk qui passe par dessus la 5th St et traversez le Blumenthal Performing Arts Center, dont la plus grande salle, le Belk Theater et ses 2118 places accueille aussi bien des concerts de rock que des opéras classiques. Puis continuez jusqu’au Founders Hall, un centre commercial articulé autour d’un splendide et immense atrium à la verrière monumentale. De là, deux skywalks parallèles traversent College St, l’un pour rejoindre le Bank of America Center et l’autre le Ritz-Carlton. Entre les deux skywalks, de l’autre côté de la rue, le Urban Garden est un très joli atrium parfois ouvert au public, mais souvent privatisé pour des événements.

Un autre skywalk traverse Trade St pour rejoindre le Omni Hotel puis le Bank of America Plaza Mall, un centre commercial localisé au pied du Bank of America Plaza, une tour de verre de 40 étages. On y trouve notamment un fast food Chick-fil-A si vous avez besoin de vous restaurer.

Chick-fil-A
Avec 2300 restaurants, Chick-fil-A est la troisième plus grosse chaîne de fast food aux Etats-Unis. Elle est spécialisée dans les sandwichs de poulet frit. Fondée dans l’après-guerre dans le sud des Etats-Unis par un protestant très croyant, la chaîne est fermée tous les dimanches, ainsi que le jour de Thanksgiving et de Noël. On y sert principalement des sandwichs, en version standard, deluxe (avec fromage, salade et tomate), ou spicy, accompagnés de waffle fries (gaufrettes de pomme de terre). Les prix sont plutôt raisonnables : compter 4-5$ pour un sandwich, et entre 7.50$ et 8.50$ en menu avec boisson et frites. La qualité est comme les prix : raisonnable. Mais on est loin du chick’n shack du Shake Shake par exemple.
Site : https://www.chick-fil-a.com
Adresse : 2, Bank of America Plaza, 101 S Tryon St Ste 9, Charlotte, NC 28280

Vous pouvez aussi emprunter le skywalk qui relie le Bank of America Plaza Mall au centre commercial Epicentre de l’autre côté de College St. Vous y trouverez des dizaines de magasins, mais aussi de nombreuses enseignes de restauration. N’hésitez pas à aller goûter les cookies de Insomnia Cookies, une chaîne originaire de New York.

Insomnia Cookies
Chaîne de pâtisseries spécialisées dans les cookies « frais », vendues encore tièdes. Lancé à New York en 2003, leur marque de fabrique est de rester ouvert tard le soir (d’où leur nom). On en trouve maintenant aux 4 coins des Etats-Unis, principalement à proximité des campus universitaires qui constitue une grosse clientèle pour la marque. Les cookies sont franchement bons et la carte est variée.
Adresse : 210 E Trade St Suite B-224, Charlotte, NC 28202
Site : https://insomniacookies.com/

Depuis le Bank of America Plaza Mall, un autre skywalk au sud permet d’enjamber la 4th St pour rejoindre le BB&T Center, l’immeuble de la compagnie locale de téléphonie autrefois connue sous le nom de Southern Bell. Depuis l’invention du téléphone par Alexander Graham Bell en 1876, les sociétés de téléphonie aux Etats-Unis opérèrent sous la forme d’un quasi-monopole : AT&T, fondé directement par Alexander Graham Bell lui-même gérait le réseau d’appel longue distance, tandis que des opérateurs locaux, appartenant tous au Bell System, géraient les réseaux de téléphonies locales dans chaque ville. Malgré la pluralité des acteurs, toutes étaient liées les unes aux autres et opéraient sous la forme d’un monopole de fait qui fut cassé au début des années 80, à la suite d’un énorme procès mené par le gouvernement américain. Les opérateurs locaux, qu’on surnommait les Baby Bells furent juridiquement séparés d’AT&T et ne furent plus contraints d’acquérir leur matériel de téléphonie auprès de Western Electric, une filiale d’AT&T. Suite à la scission du monopole, de nouveaux acteurs de télécommunication longue distance comme Sprint ou MCI purent enfin accéder au marché des opérateurs locaux et une vague de compétition accéléra la chute des prix et la modernisation des installations téléphoniques américaines, prélude à la révolution digitale des années 1990-2000.

Depuis le BB&T Center, un skywalk traverse College St pour rejoindre le Charlotte Plaza, un gratte-ciel de verre des années 80, tandis qu’un autre continue vers le sud-est, par dessus 3rd St pour rejoindre le Two Wells Fargo Center, une des 3 tours du campus Well Fargo. Prenez un dernier Skywalk à travers College St jusqu’au One Wells Fargo Center, une tour de 179m pour 42 étages datant de la fin des années 80. Ressortez sur College St pour rejoindre deux blocs plus loin votre point de départ, en longeant le Charlotte Convention Center.

Il est alors également possible de traverser le Convention Center jusqu’à Breward St pour rejoindre le Nascar Hall of Fame, étape indispensable pour tous les fans de sport automobile (entrée 20$). En traversant le Charlotte Convention Center, n’hésitez pas à aller goûter les “biscuits” de chez Bojangles’ Famous Chicken ‘n Biscuits, une chaîne de fast food qu’on ne trouve que dans le sud des Etats-Unis.

Bojangles’ Famous Chicken ‘n Biscuits
Une chaîne qu’on trouve principalement dans le sud des Etats-Unis proposant du poulet frit et des biscuits (petits pains blancs très peu cuits). On y trouve différentes options de poulet frit et de sandwichs, mais on y va surtout pour les déclinaisons autour de leurs biscuits fraîchement sortis du four (cajun filet biscuit, smoked sausage biscuit etc…)
Adresse : 501 S College St, Charlotte, NC 28202

Crédits photos : 

Duke Energy Center
https://www.flickr.com/photos/librarygeek/8356453258/ 

Mint Museum UPTOWN
https://www.flickr.com/photos/wyliepoon/32165592278/ 

Ratcliffe Florist
https://www.charlotteobserver.com/living/living-here-guide/article99177667.html 

Bechtler Museum of Modern Art
https://www.flickr.com/photos/bz3rk/7110844527/ 

Charlotte Skyline
https://www.flickr.com/photos/bz3rk/5448212158/ 

The Square at Trade and Tryon
https://www.flickr.com/photos/dionhinchcliffe/6050876146/ 

Fourth Ward
https://www.flickr.com/photos/bz3rk/2738462073/ 

Hearst Tower
https://en.wikipedia.org/wiki/Truist_Center#/media/File:Charlotte_hearst_tower.jpg 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *