Visiter San Francisco à pieds – Circuits de découverte pédestre de San Francisco

San Francisco est probablement la deuxième métropole américaine la plus emblématique et la plus visitée. C’est une des rares villes américaine à proposer un vaste centre ville visitable entièrement à pieds. Son histoire, marquée par la ruée vers l’or autant que par la vague hippie des années 60-70, a laissé son empreinte sur les nombreux quartiers de la ville, et fait de San Francisco une étape souvent importante dans un périple sur la côte Ouest des Etats-Unis. Mais au delà des points touristiques les plus connus (Fisherman’s Wharf, Lombard St, Alcatraz ou le Golden Gate Bridge), c’est toute une ville aux quartiers pittoresques et contrastés qu’il faut découvrir, en s’éloignant des sentiers battus touristiques. C’est ce que nous vous proposons à travers nos circuits pédestres de découverte de San Francisco. Partez à l’assaut des rues les plus pentues de San Francisco sur Russian Hill et Telegraph Hill. Déambulez au milieu des grattes ciels de verre et d’acier du Financial District qui plongent leurs racines dans le plus vieux quartier de la ville encore marqué par les traces de la ruée vers l’or. Explorez le bord de baie le long de l’Embarcadero entre le Ferry building et le Fisherman’s Wharf. Plongez au coeur de Chinatown ou admirez les maisons victoriennes colorées d’Alamo Square. Et profitez tout au long de vos pérégrinations de nombreux arrêts culinaires pour découvrir le meilleur de la gastronomie de San Francisco. Au total, 11 circuits pédestres et 1 circuit à vélo, et près de 60 pages de découvertes en dehors des sentiers battus. Le meilleur de San Francisco, extrait de nos nombreux séjours dans la Golden City.

Circuits de découverte pédestre de San Francisco

Nous avons conçu un ensemble de 11 circuits de tailles différentes et couvrant les principaux quartiers que nous apprécions le plus à San Francisco, et qui présentent une grande densité de choses à voir et à faire. Ces circuits de découverte pédestre sont complétés par un circuit de découverte en vélo avec deux options de boucle.

Vous pouvez aisément combiner ces circuits entre eux pour créer des boucles de découverte optimisées. Nous pensons que vous pouvez faire l’ensemble de ces circuits sur 3 journées pleines, ou une large sélection sur 2 jours pleins.

Liste des circuits :

  • Circuit “Civic Center – Alamo Square”
  • Circuit “Market St – Ferry Building”
  • Circuit “Embarcadero – Fisherman’s Wharf”
  • Circuit “Telegraph hill – Coit Tower”
  • Circuit “Russian Hill”
  • Circuit “Financial District – Gold Rush”
  • Circuit “North Beach – Columbus Avenue”
  • Circuit “Chinatown”
  • Circuit “Union Square”
  • Circuit de “Nob Hill”
  • Circuit de “Haight – Ashbury”
  • Balade à Vélo à San Francisco

Circuit “Civic Center – Alamo Square”

 

Cette balade d’environ 3km (aller) permet de découvrir le Civic Center (Mairie de San Francisco) et de rejoindre la colline d’Alamo Square qui regroupe parmi les maisons victoriennes les plus photographiées de San Francisco.

Notre point de départ sera Hallidie Plaza sur Market St, à l’angle de Powell St, d’où partent les lignes de Cable Car Powell-Mason et Powell Hyde, depuis leur “turntable” (plate-forme circulaire sur laquelle le Cable Car peut être retourné pour repartir en sens inverse).

Ce circuit peut être enchaîné avec celui de Haight Ashbury pour rejoindre le Golden Gate Park, ou bien fait en sens inverse (Alamo Square -> Civic Center -> Hallidie Plaza) après celui de Haight Ashbury, notamment si vous avez rejoint et exploré le Golden Gate Park à vélo, et laissé votre vélo à la station Golden Gate Park du San Francisco Bike Rental, sur Haight St.

Depuis Hallidie Plaza, descendez Market St. vers le sud en direction du Civic Center. En longeant le quartier de Tenderloin (à votre droite), vous constaterez au fur et à mesure que vous vous rapprocherez du Civic Center, une concentration de plus en plus importante de SDF. Ce quartier qui fut successivement le coeur de Downtown San Francisco, un prolongement du quartier des Théâtres de Union Square, le quartier des bars puis des speakeasies durant la prohibition, le décor du roman “Le Faucon Maltais”, immortalisé au cinéma par Humphrey Bogart et symbole du roman noir, du film noir et de la figure du détective privé désabusé, s’est lentement dégradé jusqu’à devenir dans les années 70, le quartier des marginaux, des sans logis et des drogués. Une forte concentration d’oeuvres de charité, de cliniques gratuites pour les pauvres et les junkies, et de logements de transition pour SDF contribue à fixer une très forte population de “homeless” dans un triangle de pauvreté. Le quartier est l’un des plus criminogènes de San Francisco, mais n’est pas spécialement dangereux pendant la journée, notamment sur les artères principales (comme Market St).

En chemin, notez le Golden Gate Theatre sur votre droite à l’angle de Taylor St et Golden Gate Avenue, ses enseignes lumineuses et ses étonnants balcons en escalier sur la façade sud. Un peu plus loin, au croisement de la 7ème rue sur votre gauche, le Odd Fellows Temple Building et ses décorations aux symboles maçonniques, est un ancien temple franc-maçon qui rappelle la très grande influence des loges et autres sociétés fraternelles dans l’Amérique du XIXème et de la première partie du XXème siècle.

Quand vous arrivez au niveau de la United Nations Plaza, un peu plus loin devant vous sur Market St, l’Orpheum Theatre dont les décorations de la façade avant reprennent les motifs des cathédrales du XIIème siècle est un théâtre de 2200 places qui accueille généralement les derniers shows de Broadway. Il fut longtemps un immense cinéma (à la grande époque du cinéma muet notamment).

Traversez United Nations Plaza dont les colonnes sont ornées des noms de tous les pays adhérents aux Nations Unies avec leur année adhésion. Rappelons que l’Organisation des Nations Unies, si elle a son siège à New York, fut fondée en 1945 par une conférence à San Francisco, juste derrière le City Hall. Poursuivez en direction du City Hall (l’impressionnante mairie de San Francisco) : sur votre droite, l’ancienne Public Library de la ville, aujourd’hui transformée en Asian Art Museum, et sur votre gauche, la nouvelle Public Library. Si elle est ouverte, vous pouvez y entrer pour découvrir notamment son atrium central et sa rotonde moderne.  Entre le Asian Art Museum et la Public Library, plusieurs statues commémorent le passé lointain de la région : indiens, explorateurs…

Traversez le parc de la Civic Center Plaza et rejoignez les marches du San Francisco City Hall. En semaine, le midi, il y a des Food Trucks sur la Civic Center Plaza (et/ou United Nations Plaza) si vous souhaitez faire une pause gourmande. Sinon, à deux blocks au nord de United Nations Plaza , à l’angle de Hyde St et Golden Gate Avenue, 3 adresses sympas pour un petit-déjeuner américain ou un sandwich gourmet à prix raisonnable :

 

Allstar Donuts & Burgers
Petit-déjeuner américain à prix correct pour San Francisco. Ambiance très locale et typique.

avis et photos : http://www.yelp.com/biz/allstar-donuts-and-burgers-san-francisco

Adresse : 290 Golden Gate Avenue, San Francisco, CA 94102

Ouvert tous les jours de 6h à 18h, 7h-16h le week-end

 

Morty’s Delicatessen
un deli sympa avec de nombreux sandwichs (environ 10$ le sandwich, 8-11$ pour un breakfast)

avis et photos : http://www.yelp.com/biz/mortys-delicatessen-san-francisco

Adresse : 280 Golden Gate Avenue, San Francisco, CA 94102

Ouvert en semaine de 7h à 17h (9h-16h le samedi – fermé le dimanche)

 

Le Petitt’s Kitchen
une autre sandwicherie à la demande, proposant un large choix de sandwichs à partir de 5.25$

avis et photos : http://www.yelp.com/biz/le-petitts-kitchen-san-francisco-2

menu : http://lepetittskitchen.com/menu.html   

Adresse : 265 Golden Gate Avenue, San Francisco, CA 94102

Ouvert en semaine de 9h à 15h30 (fermé le week-end)

 

En traversant le Civic Center Plaza, sur votre gauche, le long de Grove St, vous apercevez le Bill Graham Civic Auditorium, salle de concert où jouèrent les plus grands artistes américains du XXème siècle.

Puis pénétrez dans le City Hall. Bâti en 1915 après que le premier City Hall eut été ravagé par les flammes lors du tremblement de terre de 1906 (seul le dôme était demeuré à peu près intact, perché sur sa structure métallique mise à nu et surplombant un champ de ruine), c’est l’un des plus grands dômes du monde, plus haut que celui du Capitol à Washington DC..

Une fois dans le City Hall, passez sous la coupole, puis entrez à gauche dans le South Light Court, où vous trouverez une maquette de la coupole qui permet de bien comprendre comment on arrive à bâtir des coupoles de cette dimension, via un jeu de perspectives dans lequel une coupole interne masque la structure qui soutient l’immense coupole externe. Vous trouverez dans la même salle une ancienne chambre forte utilisée par les percepteurs municipaux. Vous noterez comment ces salles fortes étaient construites au milieu de pièces plus grandes, et jamais adossées à un mur, pour faciliter la surveillance et éviter les effractions. Notez également les cadrans sur l’intérieur de la très massive porte blindée : ces coffres ne pouvaient s’ouvrir qu’à heure fixe, pour éviter les risques de cambriolage par les personnels disposant des combinaisons. Des photos permettent également de voir l’ancien City Hall, avant et après le tremblement de terre. Enfin, un ensemble de drapeaux sont présentés : ils appartenaient au bataillon de San Francisco venu combattre en France pendant la première guerre mondiale. Sur l’un des côtés du petit mémorial, la liste des soldats de San Francisco décorés en France, dont certains de la Légion d’Honneur ou la Croix de Guerre, rappelle le lien particulier qui a toujours uni la France aux Etats-Unis depuis la révolution américaine et l’engagement de la France en faveur de la jeune république, symbolisé par La Fayette.

Traversez entièrement le City Hall et ressortez par l’arrière. En face de vous, sur votre droite le Herbst Theatre, ou War Memorial Veteran Building (car construit après la première guerre mondiale et dédié aux vétérans), où eut lieu la conférence fondatrice des Nations Unies. Sur votre gauche, le San Francisco Opera, et en enfilade, le San Francisco Symphony. Prenez tout droit entre les bâtiments, à travers le petit parc qui rejoint Fulton St, et poursuivez jusqu’à Octavia St. où vous tournerez à gauche. En passant à l’angle de Grove St, le Grove Street Market, une petite épicerie de quartier, prépare des sandwichs succulents (le Grove Special aux 3 viandes est juste parfait), que vous pouvez partager (ou pas) selon l’heure ou votre faim.

 

Grove Street Market
Petite épicerie de quartier proposant un coin deli avec des sandwichs succulents.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/grove-street-market-san-francisco  

Adresse : 500 Grove St San Francisco, CA 94102

Ouvert tous les jours de 8h30 à 21h, sauf le dimanche

En poursuivant sur Octavia St, vous rejoignez un petit parc, le Patricia’s Green, en face duquel des zones en attente de construction ont été provisoirement aménagées : on y trouve le Biergarten qui sert bières et sliders gourmets tous les après-midi  dans des anciens containers, un petit café, et l’étonnant Smitten Ice Cream où la crème glacée est préparée sur demande, devant vos yeux, grâce à un procédé à base d’azote liquide.

Smitten Ice Cream
crème glacée préparée sur demande, devant vos yeux, grâce à un procédé à base d’azote liquide. Amusant mais franchement cher.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/smitten-ice-cream-san-francisco-3   

Adresse : 432 Octavia St San Francisco, CA 94102

Ouvert tous les jours de midi à 22h30 (11h le week end)

 

Biergarten
Bières et spécialités allemandes dans un jardin improvisé entre des anciens containers recyclés.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/biergarten-san-francisco    

Adresse : 424 Octavia St San Francisco, CA 94102

Ouvert tous les jours de 15h à 21h (13-19h le dimanche)

Puis, reprenez votre route sur Hayes St qui vous mènera tout droit à l’Alamo Square, un parc sur une colline haut perchée, bordée de maisons victoriennes de toutes les couleurs pastel de l’arc-en-ciel de San Francisco. L’endroit est surtout connu pour ses Painted Ladies, un alignement de maisons qui contraste avec la vue en arrière plan sur le Business District (et notamment la Transamerica Pyramid), qu’on appelle aussi Postcard Row car elles figurent sur toutes les cartes postales de la ville (dans le coin sud-est du square). Vous aurez néanmoins remarqué que les maisons victoriennes multicolores ne sont pas l’apanage d’Alamo Square, et que vous en avez croisées des dizaines et des dizaines depuis que vous avez quitté le Civic Center. Il y a en fait 18 000 maisons victoriennes dans tout San Francisco. Un autre alignement de belles maisons peut être trouvé dans l’angle nord-ouest d’Alamo Square. Profitez de la vue et du calme du parc, avant soit de continuer sur Hayes St pour rejoindre le quartier de Haight Ashbury ou bien de revenir sur vos pas vers le Civic Center et Market St via Fulton ou Hayes St.

 

Circuit “Market St – Ferry Building”

 

Cette balade d’environ 4km (aller) permet de découvrir Market St et une partie du quartier de South of Market, avant de rejoindre le Ferry Building, un des rares bâtiments historiques à avoir survécu à l’incendie de 1906 (après le tremblement de terre), et principale porte d’entrée de la ville avant la construction des deux ponts (Oakland Bay Bridge et Golden Gate Bridge).

Notre point de départ sera Hallidie Plaza sur Market St, à l’angle de Powell St, point de départ des lignes de Cable Car Powell-Mason et Powell-Hyde et de leur “turntable” (plate-forme circulaire sur laquelle le cable car peut être retourné pour repartir en sens inverse). Ce circuit peut être enchaîné avec celui de l’Embarcadero qui rejoint le Fisherman’s Wharf en longeant la baie.

Depuis Hallidie Plaza, traversez Market St et pénétrez dans le Westfield Center (la grande enseigne Nordstrom qui donne sur Market St), un grand centre commercial avec un atrium central et d’étonnants escaliers roulants courbés. La partie haute du centre commercial est occupée par un Nordstrom, l’équivalent américain du Printemps ou des Galeries Lafayette. Tout en bas, un vaste Food Court avec de nombreux restaurants, une immense épicerie fine et un glacier Ghirardelli (le même qu’au Ghirardelli Square mais sans la queue) qui sert ses fameux Hot Fudge Sundae copieusement arrosés de chocolat fondu (on lui préfèrera au même prix la version Brownie Sundae avec du Brownie tiède en prime). C’est un peu cher mais copieux donc n’hésitez pas à partager.


Ressortez du Westfield Center par la sortie sur la 5th St, et traversez pour rejoindre la Mint Plaza qui longe le Old Mint Building, l’ancien hôtel de la monnaie qui battra monnaie jusqu’en 1937. C’est un des rares bâtiments à avoir survécu au tremblement de terre et à l’incendie du 1906 grâce aux efforts héroïques de ses employés et à la présence d’un puit qui permit d’accéder à une réserve d’eau alors que les canalisations de la ville avaient été brisées par le tremblement de terre : ses chambres fortes contenaient à l’époque pas moins de 300 millions de $, le tiers des réserves en or des Etats-Unis. Converti un temps en musée, il est désormais utilisé pour organiser des événements privés et accueille une maison hantée pendant la période d’Halloween.

Contournez le bâtiment massif par Mint St, puis poursuivez sur Mary St, derrière l’immeuble du San Francisco Chronicle (le quotidien le plus lu de toute la côte Ouest à la fin du XIXème siècle). Minna St passe directement sous ce bâtiment, et le midi en semaine, quelques Food Trucks y sont garés pour servir de cantine gourmet aux employés du journal. A l’angle de Mary St et Natoma St, le Tempest, un dive bar avec billard très sympa, propose une cuisine audacieuse revisitant quelques classiques de la comfort food américaine, avec notamment un Chicken & Waffle (poulet frit et gaufre) au sirop d’érable étonnant.

Tempest
Petit dive bar sympa, avec un billard en libre accès, et proposant quelques classiques de comfort food américain revisités, dont un excellent Chicken & Waffle (poulet frit et gaufre) au sirop d’érable

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/tempest-san-francisco   

Adresse : 431 Natoma St San Francisco, CA 94103

Ouvert tous les jours de 11h à 2h du matin (midi-2h du matin le week end)

Rejoignez la 5th St et traversez-la pour continuer vers le nord sur Minna St jusqu’à la 4th St. Traversez la rue et entrez dans le Metreon Center (un complexe de cinémas, restaurants, avec wifi gratuit, ca peut toujours servir), que vous traverserez pour ressortir dans les Yerba Buena Gardens (Yerba Buena fut le premier nom de la ville de San Francisco à sa fondation).

Vous pouvez explorer ses jardins urbains sur votre droite, jusqu’au Children’s Creativity Museum et son carrousel historique (construit en 1906, il était destiné à un parc d’attraction de San Francisco, mais suite au tremblement de terre, il fut finalement installé au Luna Park de Seattle, qui brûla entièrement quelques années plus tard à l’exception de ce carrousel. Il est désormais revenu à San Francisco, ville pour laquelle il était originellement destiné). Un peu plus loin se trouve également la patinoire et le bowling de Yerba Buena.

Revenez sur Mission St. Si vous avez une petite ou grosse faim, vous y trouverez un Super Duper Burgers, la chaîne de burgers bio, locale et éthique à la mode dans la baie de San Francisco : ça ne les empêche pas d’être très savoureux et juteux. Les frites sont standards, les Garlic Fries très correctes, la lemonade sans intérêt particulier. En revanche, les Pickles (gros cornichons) épicés en libre service sont à tomber pour les amateurs.

Super Duper Burgers
Les meilleurs burgers de SF. Une chaîne de burgers bio, locale et éthique à la mode dans la baie de San Francisco : ça ne les empêche pas d’être particulièrement savoureux et juteux. Les frites sont standards, les Garlic Fries très correctes, la lemonade sans intérêt particulier. En revanche, les Pickles (gros cornichons) épicés en libre service sont à tomber pour les amateurs. A noter qu’ils servent également des breakfast sandwichs le matin ainsi que des donuts tout frais.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/super-duper-burgers-san-francisco-6    

Adresse : 783 Mission St San Francisco, CA 94103

Ouvert tous les jours de 8h à 23h (ouverture à 10h30 le week-end, et ouvert jusqu’à 23h30 les vendredi et samedi, 22h le dimanche)

Traversez Mission St et empruntez Yerba Buena Lane pour rejoindre Market St. Tournez à droite en face du Phelan Building, ce magnifique Flatiron (immeuble triangulaire, avec un angle aigu caractéristique / flatiron = fer à repasser en anglais) datant de 1908 et couvert de carreaux de céramique blancs. Remontez Market St vers le nord-est en direction de la baie. Sur votre droite, un autre Super Duper Burgers, idéalement placé si vous logez vers Union Square. Au croisement de Geary et Kearny St, la Lotta’s Fountain fut le lieu de rencontre improvisé pour tous ceux qui avaient été séparés de leur famille dans les semaines qui suivirent le grand incendie de 1906. Le tremblement de terre qui frappa San Francisco cette année-là fut terriblement dévastateur, mais ce furent les incendies qui s’ensuivirent qui rasèrent la plus grande partie de la ville. San Francisco est situé directement sur la faille de San Andreas, à cheval sur deux plaques tectoniques. Le tremblement de terre avait coupé toutes les canalisations amenant l’eau dans le centre ville. Dans l’impossibilité de stopper les incendies, le centre ville se transforma en un brasier géant qui dura plusieurs jours. A bout de solution, les pompiers finirent par incendier les quartiers périphériques de manière contrôlée, de sorte que l’incendie finit par s’éteindre de lui-même. La moitié de la ville fut entièrement détruite à de très rares exceptions près. Chaque année, une commémoration a lieu devant la Lotta’s Fountain.

Lotta Fountain et Palace Hotel Garden Court

Poursuivez sur Market St. A l’angle de Montgomery St, le Palace Hotel sur votre droite est un hôtel historique datant de 1875. Partiellement détruit en 1906, il fut réhabilité et la cour intérieure originellement destinée à accueillir les carrioles tirées par les chevaux des clients de l’hôtel fut couverte et transformée en un surprenant atrium à la décoration victorienne accueillant un restaurant : The Garden Court. N’hésitez pas à entrer et y jeter un oeil, c’est particulièrement spectaculaire. A noter que l’hôtel vient d’être récemment entièrement rénové.

Un peu plus loin que l’entrée principale du Palace Hotel, sur le trottoir d’en face, The Sentinel propose des Roast Beef Sandwich de qualité, qu’on peut aller déguster sur le toit de la Wells Fargo Bank à l’angle de Post St et Montgomery (rooftop observatory du One Montgomery Terrace – cf début du circuit du Financial District).  

The Sentinel
Petite sandwicherie de qualité proposant une grande variété de sandwichs, salades, soupes et pâtisseries. Tout est fait maison.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/the-sentinel-san-francisco     

Adresse : 783 Mission St San Francisco, CA 94103

Ouvert tous les jours sauf le week end de 7h30 à 14h30

Revenez sur Market St. Le Flatiron à l’angle de Montgomery et Market St est le très joli Hobart Building. Un autre Flatiron est visible sur le même block à l’angle de Sutter St. La présence d’un très grand nombre de ces immeubles triangulaires est liée à l’orientation de Market St qui marque la jonction entre deux grid systems,  deux plans en grille de la ville, avec une orientation différente, marquant deux époques de planification différentes de l’extension de la ville. Juste en face du Flatiron qui fait l’angle avec Sutter St, un très joli parc urbain coincé entre deux immeubles représente un très bon exemple de POPOS, ces Privately-Owned Public Open Spaces, des espaces ouverts au public bien que techniquement propriété privée des immeubles qui les entourent. Généralement ces espaces, très nombreux à San Francisco, sont le fruit de négociations avec la ville lors de l’obtention des permis de construire : en échange de telle ou telle dérogation au droit de construction standard, le promoteur offre en contrepartie un espace ouvert au public bien que géré et entretenu par le propriétaire de l’espace foncier.

Hobart Building

Puis passez de l’autre côté du Flatiron, à l’angle de Sutter St et Sansome St, pour visiter un autre POPOS très réussi : un ancien hall de banque transformé en atrium avec palmier à l’entrée du Citygroup Center. Contournez ensuite la place du One Bush Plaza via Sansome et Bush St pour passer devant le Shell Building, à l’angle de Battery St, un très bel édifice art déco construit en 1929, et qui abrita les bureaux de la Shell Oil Company, le géant pétrolier. Regardez bien les décorations ornant le bas et le haut de la tour, ainsi que le Lobby : vous y trouverez de très nombreuses formes de coquillages (shell = coquillage en anglais), rappelant le logo de la société. Puis retournez sur Market St via Battery St. Sur le petit triangle formé par Battery St, Market St et 1st St, une plaque commémore l’invention à San Francisco à la toute fin du XIXème siècle du premier bandit manchot, la première machine à sous qui allait envahir les casinos et tavernes de la ville, puis de toute la Californie et du Nevada.

Traversez Market St, et revenez un tout petit peu sur vos pas pour prendre Ecker St, via un petit parc urbain (Market Street Plaza, encore un POPOS) qui se prolonge dans une petite allée. A l’angle de Jessie St, un autre petit jardin, cette fois sous l’immeuble du 25 Jessie St. Continuez dans l’allée que forme toujours Ecker St, jusqu’à Mission St où vous tournerez à gauche. Quelques dizaines de mètres plus haut, sur le trottoir d’en face, à l’angle d’un garage et d’un magasin Proper Food, un escalier vous mènera sur une terrasse (au 100 First Street), véritable havre de paix et de verdure coincé entre deux immeubles modernes, dont la façade blanche et ondulée de l’un se reflète dans la façade plane et en miroir de l’autre.

Terrasse du 100 First Street

Redescendez sur Mission St par le même escalier, puis prenez deux fois à gauche dans Shaw Alley pour rejoindre Minna St et l’immense Salesforce Transit Center qui s’étend sur la longueur de 4 blocks. Ce tout nouveau centre de transit inauguré à l’été 2018 aura coûté plus de 2 milliards de dollars, et concentre une gare ferroviaire en sous-sol, une gare routière (bus) au deuxième étage, des commerces au rez-de-chaussée et premier étage, ainsi qu’un gigantesque parc urbain sur toute l’étendue de son toit (3ème étage).

A peu près en face de vous, un escalator permet de monter jusqu’à l’étage des commerces, et un ascenseur vous emmène directement sur le toit pour découvrir un jardin haut perché au milieu des gratte-ciels étincelants. Parcourez le parc vers le nord. A peu près au niveau de la Salesforce Tower, la magnifique tour blanche sur votre gauche, vous surplomberez un gigantesque atrium, le Grand Hall. Vous pouvez y descendre par un escalator ou un ascenseur, et s’il n’y a pas de trop de monde, vous pouvez remonter par le mini téléphérique (aerial tram) qui relie la place au pied de la Salesforce Tower jusqu’au parc sur le toit du Salesforce Transit Center. Puis continuez jusqu’à la pointe nord du parc, où un ascenseur vous descendra sur Beale St.

Reprenez Beale St en direction de Market St. Sur votre gauche, en longeant Beale Street Plaza, vous apercevrez un wagon de chemin de fer, le WaaTeeKaa Train. C’est en fait un petit musée gratuit, ouvert en semaine de 11h à 14h (il faut viser juste pour les horaires), qui retrace la saga de Warren Bechtel, un entrepreneur audacieux qui bâtit au début du XXème siècle la plus grande société américaine de travaux public. Connue notamment pour la construction du Hoover Dam à côté de Las Vegas, la Bechtel Corporation a construit de nombreux ouvrages d’art pour le chemin de fer en Californie, et notamment à San Francisco, le Oakland Bay Bridge ainsi que le BART (le système ferroviaire reliant San Francisco au reste de la Bay Area). Bechtel avait choisi d’emmener sa famille avec lui sur les différents chantiers qu’il menait aux quatre coins des Etats-Unis, et ce wagon était leur maison sur roue, qui les suivait partout. Un camping car de luxe avant l’heure.


Poursuivez sur Beale St jusqu’à Market St. En face de vous, à l’angle de Davis et Pine St, le 101 California est une haute tour de verre circulaire qui repose sur des piliers que l’on peut voir à sa base évidée. De l’autre côté de Davis St, arrêtez-vous pour tester un fast food d’un nouveau genre : eatsa. Ici, point de caisse, point de serveur, point de table : vous commandez votre repas sur des tablettes à disposition à l’extérieur du “restaurant” (ou directement sur votre téléphone avec l’application eatsa), puis vous récupérez votre commande dans les casiers muraux à l’intérieur. Aucune interaction humaine. C’est évidemment un peu déshumanisé, mais l’expérience est amusante, et les produits de qualité (bien qu’un peu trop trendy/bobo/vegan à notre goût). Eatsa entend représenter le futur de l’industrie de restauration rapide, mais le concept à semble t-il du mal à prendre. A tester néanmoins pour le fun.

eatsa
Large choix de Lunch ou Breakfast Bowls. Concept original sans serveur ni caisse. A tester pour l’expérience originale.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/eatsa-san-francisco-4     

Adresse : 1 California St San Francisco, CA 94111

Ouvert tous les jours sauf le week end de 7h à 15h30

Puis, un peu plus haut sur votre droite sur Market St, l’immeuble de la Federal Reserve Bank of San Francisco, inauguré en 1983, et qui en semaine présente une petite exposition sur la monnaie et la banque. Tournez à gauche sur Drumm St, et entrez dans le Hyatt Regency. Via le petit escalator, montez dans le lobby : autant l’immeuble est massif et sans intérêt de l’extérieur, autant l’incroyable atrium aux dimensions démesurées mérite d’être vu de l’intérieur.

Trouvez la sortie par l’angle opposé à celui par lequel vous êtes entrés et vous rejoindrez directement l’Embarcadero, qui longe la baie, et le Ferry Building, dominé par son immense tour horloge. Inauguré en 1898, c’est un des rares bâtiments à avoir survécu à l’incendie de 1906, arrosé en permanence par des bateaux pompes pour éviter qu’il prenne feu, et sauvegarder ainsi le principal point d’évacuation des rescapés, et d’arrivée des secours. Au début du XXème siècle et jusqu’à la construction des deux ponts traversant la baie (le Oakland Bay Bridge que vous voyez clairement sur votre droite, et le Golden Gate, caché de l’autre côté de San Francisco), le Ferry Building de San Francisco était le premier terminal de ferry au monde en nombre de passagers, et le second point de transit de passagers au monde, tout moyen de transport confondu, derrière la gare ferroviaire de Charing Cross à Londres. Le Ferry Building est construit sur l’eau, comme d’ailleurs une bonne portion du Financial District au nord de Market St. A la fin des années 50, le trafic via Ferry s’étant effondré avec l’essor de l’automobile et la construction des 2 ponts dans les années 30, le Ferry Building se trouva isolé sur la baie, séparé du reste de la ville par une autoroute sur deux niveaux, construite sur toute la longueur de l’Embarcadero.

Mais en 1989, un séisme de forte magnitude frappa San Francisco, et l’autoroute fut sérieusement endommagée (comme le Oakland Bay Bridge). Plutôt que de réparer l’autoroute, il fut décidé de la démanteler et de reconstruire un embarcadero piétonnier : le Ferry Building put enfin retrouver sa place dans la ville. Entièrement restauré en 2003, il abrite désormais de nombreux commerces de bouche, et accueille un Farmers’ Market avec de nombreux stands de nourriture les mardis et jeudis de 10h à 14h, et le samedi de 8h à 14h.

 

Parmi les différentes enseignes du Ferry Building Marketplace, la Golden Gate Meat Company est à la fois une boucherie proposant des viandes locales de qualité et un restaurant proposant plats et sandwichs à emporter.  Quand à la San Francisco Fish Company, c’est une poissonnerie/restaurant proposant de nombreuses spécialités, comme le Soft Shell Crab Po boy, un sandwich au crabe frit particulier : le soft shell crab est généralement un blue crab en période de mue. Venant de se débarrasser de sa carapace, et n’ayant pas encore reconstitué de nouvelle carapace, on peut le manger en entier (sans carapace), sans avoir besoin de le décortiquer. Il est pané et frit en entier : corps, pinces etc… et dégusté en sandwich. Ils proposent aussi de nombreuses autres spécialités, et notamment des huîtres à l’unité à la dégustation devant la boutique (2$ l’huitre).

Si vous êtes un jour de marché, cherchez l’échoppe de la Batter Bakery : leurs pâtisseries sont à tomber par terre, notamment leur carmelitas (à mi-chemin du brownies et du oatmeal cookie, super chargé en caramel et aux noix). La Roli Roti Gourmet Rotisserie vaut également le détour, notamment pour le Porchetta Sandwich (porc rôti super tendre et savoureux).

A partir du Ferry Building, vous pouvez si vous le souhaitez continuer sur le circuit qui remonte le long de l’Embarcadero jusqu’au Fisherman’s Wharf. Il est également possible de louer des vélos auprès du San Francisco Bike Rental – Ferry Building. Cette société dispose de deux autres points de location-retour des vélos, au Fisherman’s Wharf (Cannery Building) et au Golden Gate Park (Haight St). Il est donc possible de remonter l’embarcadero en vélo, rejoindre le Golden Gate Bridge à travers le Presidio, pour soit traverser le Golden Gate (avec retour en vélo en sens inverse, ou via Sausalito en prenant le ferry au retour), soit rejoindre le Golden Gate Park (voir Circuits en vélo).

Circuit “Embarcadero – Fisherman’s Wharf”

 

Ce circuit de 3.5 km (aller) part du Ferry Building pour rejoindre le Fisherman’s Wharf en longeant la baie, puis au-delà jusqu’à la plage de l’Aquatic Park.  Vous trouverez plus d’information sur le Ferry Building à la fin du circuit Market St – Ferry Building. Vous pouvez allonger cet itinéraire en faisant un détour par le circuit Telegraph Hill – Coit Tower en chemin.

Depuis le Ferry Building, empruntez l’Embarcadero le long de la baie vers le nord. Marquez un premier arrêt à la Pier 7 (les jetée sont numérotées à partir du Ferry Building qui est la Pier 1), qui est aujourd’hui une jetée pédestre offrant un magnifique panorama sur la baie, le Ferry Building, et le Oakland Bay Bridge. Le Oakland Bay Bridge est le premier à avoir relié San Francisco à Oakland à travers la baie. Il a ouvert ses portes en 1936, 6 mois seulement avant le Golden Gate Bridge. Le pont est en fait découpé en deux sous parties, reliées entre elles par l’île de Yerba Buena, via un tunnel. L’île de Yerba Buena, petit îlot rocheux au milieu de la baie est lui-même reliée à une extension artificielle, Treasure Island, construite juste après l’édification du pont pour accueillir la Golden Gate International Exposition, une des trois World’s Fairs qui eut lieu à San Francisco (les deux autres ayant été accueillies au Golden Gate Park et dans ce qui allait devenir le Marina District, entre le Presidio et le Fisherman’s Wharf).

La partie Ouest (celle qui donne directement sur San Francisco) du Oakland Bay Bridge est un pont suspendu sur deux niveaux. Initialement le niveau supérieur était pour les voitures, et le niveau inférieur accueillait une voie ferrée, mais in fine le transport par voiture individuelle prenant le pas sur les transports collectifs, les deux niveaux furent dédiés aux voitures, avec 5 voies par niveau, chacun dans un sens, de l’autoroute I80. La partie Est du pont s’effondra partiellement durant le tremblement de terre de 1989, le niveau supérieur s’écroulant sur la partie inférieure, avec des images de voitures précipitées dans le vide qui ont fait le tour du monde.  

Cette portion du pont a été reconstruite à côté de l’ancien pont (qui est utilisé désormais comme passerelle piétonnière et pour les vélos), mais avec les deux segments de voies côte à côte, ce qui fait de lui le pont le plus large du monde (10 voies de circulations).

Poursuivez sur l’Embarcadero vers le nord. Les plus grandes jetés étaient moins des pontons d’accostage des bateaux que des entrepôts de stockage des marchandises. Certaines d’entre elles ont depuis été converties en bureau, ou en musée comme la Pier 15 qui accueille l’Exploratorium, un grand musée interactif de la science.

 

Exploratorium
Musée interactif des sciences.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/exploratorium-san-francisco-2

Adresse : Pier 15 San Francisco, CA 94111

Site web : https://www.exploratorium.edu/

Prix : 29.95$ par personne – 24.95$ pour les seniors, étudiants et 13-17 ans – 19.95$ jusqu’à 12 ans

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 17h, plus nocturnes les jeudis de 18h à 22h pour les plus de 18 ans avec un prix préférentiel à 19.95$

 

En continuant encore vers le nord, on rejoint Levi’s Plaza, un joli petit jardin au pied de Telegraph Hill, une colline qui se dresse comme une falaise surplombée de la Coit Tower, une tour circulaire blanche qui avec la Transamerica Pyramid forme l’un des deux points les plus marquants de la Skyline de San Francisco. A ce stade, vous pouvez interrompre ce circuit pour faire l’ascension de Telegraph hill jusqu’à la Coit Tower avant de reprendre la progression le long de l’Embarcadero (Circuit Telegraph Hill – Coit Tower).

Poursuivez sur l’Embarcadero vers le nord. Au niveau de la Pier 33 d’où part le ferry pour l’île et le pénitencier d’Alcatraz, vous pouvez faire une pause gastronomique au Queen’s Louisiana Po-Boy Cafe qui sert des spécialités authentiques de Louisiane, sans aucun doute l’État américain où l’on mange le mieux. Vous pouvez manger sur place ou aller savourer un Po-boy ou un Jambalaya en front de baie juste après la Pier 35, avec vue sur la marina et selon les jours, les gros bateaux de croisière amarrés juste en face.

 

Queen’s Louisiana Po-Boy Cafe
Petit restaurant avec service au comptoir où vous pourrez savourer les meilleures spécialités de Louisiane et de la Nouvelle Orléans : Po-boys (sandwich typique de Louisiane, au poisson frit ou aux crevettes frites), Jambalayas, Gumbos … et pour terminer quelques beignets typiques de NOLA. A partager sur place ou face à la baie, sur la Pier 35 voisine. Un peu cher mais c’est copieux et on peut partager.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/queens-louisiana-po-boy-cafe-san-francisco

Adresse : 33 The Embarcadero, San Francisco, CA 94133

Ouvert tous les jours de 11h à 19h

 

Un peu plus loin sur l’Embarcadero, la Pier 39 est une jetée transformée en attraction touristique à la fin des années 70, avec restaurants, magasins, un carrousel sur deux étages et des petits spectacles de rue. L’ambiance est très “disneyland” et très très touristique. L’attraction principale sont les Sea Lions, les lions de mers qui squattent les pontons et plate-formes flottantes à l’ouest de cette jetée. Personne ne sait exactement pourquoi ils ont choisi cet espace qu’ils se sont maintenant appropriés et où ils peuvent être parfois des centaines.

La Pier 39 marque le début de la partie ultra-touristique du front de baie. Très honnêtement, cette partie de la ville grouillant de touristes est la moins intéressante et la plus pénible pour y circuler. Néanmoins, on peut y trouver quelques trésors cachés. En continuant sur l’Embarcadero, on rejoint la Pier 45 ou Fisherman’s Wharf, la jetée où était autrefois amarrée la flotte de pêcheurs de San Francisco. Aujourd’hui, cette jetée sert de port d’attache à deux vaisseaux de guerre transformés en musée : le sous-marin USS Pampanito et le SS Jeremiah O’Brien, l’un des deux seuls Liberty Ships encore en état de fonctionnement. Ces deux vaisseaux de la seconde guerre mondiale peuvent être visités pour une douzaine de $ par personne. L’USS Pampanito a accompli 6 missions dans le pacifique entre 1944 et 1945 et coulé 6 vaisseaux japonais. Le SS Jeremiah O’Brien est un Liberty Ship, ces vaisseaux conçus pour être assemblés dans un temps record et fournir une armada trop nombreuse pour que les japonais ou les allemands puissent les couler tous. 2710 Liberty Ships furent assemblés pendant la Seconde Guerre Mondiale aux Etats-Unis, dont une bonne partie à Oakland de l’autre côté de la baie de San Francisco. Difficile de croire que cet immense bâtiment ait été construit en 56 jours seulement. Difficile d’imaginer également qu’il fit partie de l’armada de 7000 vaisseaux qui traversèrent la Manche le 6 juin 1944 pour participer au débarquement en Normandie.

A gauche du USS Pampanito, dans la première portion du hangar principal de la Pier 45, vous trouverez l’étonnant Musée Mécanique (en français dans le texte), un musée gratuit des premiers automates et autres jeux mécaniques à pièce. La plupart sont fonctionnels et n’attendent que vos pièces de 25 cents pour se mettre en mouvement. On trouve de tout : un violon mécanique qui joue tout seul, des jeux de boxes mécaniques, des automates de foire, des diaporamas 3D de San Francisco après le tremblement de terre de 1906 qui datent de plus d’un siècle avant Avatar. Assurément un petit bijou qu’on évitera de visiter quand l’afflux touristique est maximal.

Sur l’esplanade devant la Pier 45, on trouve le bâtiment historique de la Boudin Bakery, créé en 1849 par Isidore Boudin, un boulanger Bourguignon qui inventera la recette du Sourdough Bread de San Francisco, des boules de pain fermenté légèrement aigres, creusées et utilisées comme bol pour servir la spécialité locale de clam chowder (soupe de palourde). On peut visiter la boulangerie (semi-industrielle) pour quelques dollars, acheter pain et clam chowder, ou passer son chemin pour ne pas mourir étouffé sous le flot des touristes. L’enseigne dispose de trois autres magasins dans le centre de San Francisco où vous pourrez goûter leur fameuse clam chowder.

Poursuivez ensuite le long de la baie sur Jefferson St. Juste après la Pier 45, vous trouverez les derniers vaisseaux de pêche de la baie de San Francisco. Ce sont pour la plupart des bateaux destinés à la pêche sportive. Vous pouvez en voir d’autres en tournant à droite sur Al Scoma Way. En face, un block plus haut sur Jones St, vous trouverez l’échoppe d’un authentique Fish and Chips anglais, The Codmother Fish and Chips. Le poisson est frais et juteux, la panure ultra croustillante : un régal. L’échoppe voisine, Tanguito, sert des spécialités argentines, tandis que le Baked Bear propose des variations décadents sur le thème de l’ice cream cookie (mais les prix sont franchement élevés).

The Codmother Fish and Chips
Super échoppe de Fish & Chips.

Adresse :  496 Beach St San Francisco, CA 94133

Avis et photos : http://www.yelp.com/biz/the-codmother-fish-and-chips-san-francisco

 

Tanguito
Super échoppe de spécialité argentines, à deux pas du Fish&Chips ci-dessus.

Adresse :  2850 Jones St San Francisco, CA 94133

Avis et photos : http://www.yelp.com/biz/tanguito-san-francisco  

 

The Baked Bear – Custom Ice Cream Sandwiches
Variations infinies sur le thème de l’ice cream sandwich décadent, à deux pas du Fish&Chips ci-dessus. A partager.

Adresse :  2824 Jones St San Francisco, CA 94133

Avis et photos : http://www.yelp.com/biz/the-baked-bear-san-francisco-7  

Un peu plus loin sur Jefferson St, The Cannery est l’ancienne conserverie où le poisson était mis en boîte de conserve. Aujourd’hui, l’immense bâtiment a été converti en un immense centre commercial touristique.

A l’intersection de Hyde St, prenez à droite jusqu’à la Hyde Street Pier qui héberge le magnifique San Francisco Maritime National Historical Park. Amarré sur la jetée, des vaisseaux historiques peuvent être visités pour quelques dollars (ou gratuitement si vous avez un National Park Pass America the Beautiful). Parmi eux, on notera particulièrement le ferry à vapeur Eureka qui assurait la liaison avec Sausalito. On peut y voir de vieilles voitures sur le pont inférieur. La construction du Golden Gate Bridge finira par avoir raison des Ferrys qui disparurent presque totalement avant de renaître dans les années 70-80 avec l’essor du tourisme. A noter que ce Ferry assurant la jonction entre les routes côtières des deux côtés de la Golden Gate, a officiellement été un morceau de la US 1. Le second bateau qui mérite vraiment le détour est le Balclutha, un trois mâts de 1886 qui franchit 17 fois le cap horn, assura la liaison avec l’Australie, emportant du bois américain de redwood à destination des mines australiennes, et rapportant du charbon à San Francisco, puis termina sa carrière en ralliant San Francisco à l’Alaska pour convoyer le saumon en conserve du grand nord.

Le bateau est impressionnant, et l’on comprend mieux l’incroyable épopée des marins qui risquaient leur vie dans des conditions inhumaines pour rallier les ports du monde entier. C’est tout un pan de l’histoire de San Francisco, qui ne fut pendant très longtemps accessible que par la mer qui nous est retracé à travers l’histoire de ce vaisseau. La visite permet d’explorer le bâteau du pont à la cale et est ponctuée de présentations vidéos instructives et de reconstitutions.

Enfin Jefferson St débouche sur l’Aquatic Cove, une plage artificielle dont le sable est constitué des excavations réalisées en 1941 pour creuser un parking sous Union Square. C’est le terrain de jeu du Dolphin Club, le club de natation de San Francisco, fort de ses 1100 membres, qui s’entraînent dans les eaux glacées de la baie. Vous pouvez les voir presque tous les jours, mais notamment le dimanche où des centaines de nageurs, envahissent l’aquatic cove, été comme hivers. Juste derrière la plage, au croisement de Hyde St et Beach St, le terminus de la ligne de Cable Car Powell-Hyde qui peut vous ramener jusqu’à Union Square. Un peu plus loin sur Beach St, le Ghirardelli Square, une ancienne fabrique de chocolat transformée en …. centre commercial touristique.

Vous pouvez enchaîner ce circuit avec celui de Russian Hill.

 

Circuit “Telegraph hill – Coit Tower”

 

Le point de départ de ce court mais exigeant (1km mais un impressionnant dénivelé) est la Levi’s Plaza, un très joli jardin situé entre l’Embarcadero et les falaises abruptes de Telegraph Hill. La colline tient son nom de sa fonction dans les premières années de la ville de San Francisco : des guetteurs postés au sommet de la colline annonçaient l’arrivée des bateaux dans la baie aux habitants du centre ville, en contrebas dans la petite baie de Yerba Buena Cove (aujourd’hui cette petite baie est entièrement rebouchée et se trouve sous le Financial District, construit très largement sur la mer, en comblant progressivement les espaces entre les jetées). La colline servit également longtemps de carrière pour la construction locale, comme en attestent les falaises creusées dans ce qui était autrefois une simple colline.

Depuis la Levi’s plaza; traversez Battery St et approchez-vous de la partie sud de la place, devant les bureaux et siège social de Levi’s Strauss, l’inventeur du jean renforcé par des rivets. L’immeuble dispose d’un Levi’s Store, mais surtout d’un petit musée gratuit faisant la rétrospective de l’histoire de la marque depuis sa création par un commerçant d’articles destinés à équiper les chercheurs d’or jusqu’à nos jours. Puis prenez Filbert St et rejoignez les escaliers qui prolongent cette rue à l’assaut de Telegraph Hill. Plus vous montez, plus le panorama est spectaculaire. En haut de la première portion d’escalier, une allée sur un plancher de bois, perpendiculaire aux escaliers, part sur la droite, la Napier Lane.

Un peu plus loin, une seconde allée, la Darell Place permet également d’accéder à des petites maisons suspendues à flanc de colline. Tout l’espace est paysagé avec des jardins suspendus étonnants et luxuriants où l’on peut parfois apercevoir (et entendre) des perroquets qui y vivent à demeure. Ce petit paradis était pourtant autrefois un quartier un peu à l’abandon et à l’écart, que seul l’acharnement de ses habitants à en assurer le développement et l’aménagement a permis d’en faire un des plus beaux recoins de San Francisco. Ces escaliers et allées sont techniquement des rues ouvertes au public, mais tâchez de respecter l’intimité des habitants et le calme des lieux, surtout s’il y a du monde. Poursuivez votre ascension par les Filbert Steps, par delà Montgomery St, jusqu’à ce que vous puissiez bifurquer à droite pour rejoindre la base de la Coit Tower, au sommet de Telegraph Hill. Le bas de la tour avec ses fresques murales peintes pendant la grande dépression est ouverte au public gratuitement. Par contre, l’ascenseur pour le haut de la tour est payant. Le point de vue depuis le sommet de la tour est très joli, mais ne mérite pas plus de 15 minutes de queue. S’il y a trop de monde, continuez votre chemin.

Passez de l’autre côté de la tour et rejoignez les escaliers de Greenwich St pour redescendre vers l’Embarcadero, en profitant de la vue  (notamment sur Sausalito de l’autre côté de la baie et sur le Golden Gate bridge) et des jardins. Alternativement, vous pouvez prendre Greenwich St vers l’ouest, tourner à gauche sur Stockton St et rejoindre Washington Square Park et le circuit du quartier de North Beach – Columbus Avenue à travers le quartier Italien.

Circuit “Russian Hill”

 

Ce circuit d’un peu plus de 3 km, à très fort dénivelé, débute au croisement de Mason St et Vallejo St et permet de visiter les rues les plus pentues de San Francisco, tout en offrant de splendides panoramas sur la ville et la baie. On peut le coupler avec le circuit de North Beach – Columbus Avenue (le quartier Italien), ou encore avec celui de Chinatown. Il se termine à l’Aquatic Cove d’où l’on peut rejoindre le circuit de l’Embarcadero – Fisherman Wharf en sens inverse. Ce circuit est sans doute notre préféré à San Francisco. Les vues sont splendides, les maisons qui bordent les rues sont incroyablement mignonnes et architecturalement variées. La plupart des gens ne visitent qu’un bout de Lombard St dans ce quartier : faites vraiment ce circuit de bout en bout, pour découvrir loin de la masse des touristes le vrai visage de San Francisco.

Au croisement de Mason St et Vallejo St, prenez Vallejo St vers l’ouest et commencez à gravir les marches qui vous mèneront à une vue exceptionnelle sur la Transamerica Pyramid, la baie et Alcatraz.  A l’intersection de Taylor St, retournez-vous pour voir la Coit Tower, la Transamerica Pyramid et l’Oakland Bay Bridge à l’est.

Alcatraz est aussi visible au nord, dans l’alignement de Taylor St. C’est l’endroit précis où la voiture de Steve McQueen entame sa descente dans la fameuse scène de poursuite du film Bullit. Traversez Taylor St et reprenez l’ascension des escaliers, poursuivez sur Vallejo St pour tourner à droite sur Jones St, et encore à droite sur Green St. Redescendez les escaliers de Green St, tournez à gauche sur Taylor St, et ne ratez pas à votre gauche le départ de l’escalier de Macondray Lane que vous poursuivrez jusqu’à Leavenworth St.

Là, bifurquez à gauche jusqu’au croisement de Green St où vous pourrez admirer au 1088 Green St, une ancienne caserne de pompier, la Engine House #31, construite juste après l’incendie de 1906. En face, au 1067 Green St, la Feusier Octagon House est l’une des dernière maison octogonale de la ville. Elle date de 1857. Et dans l’angle Sud Ouest de l’intersection, la Bellaire Tower complète le panorama architectural riche du quartier. Continuez sur Green St vers l’ouest jusqu’à l’intersection de Hyde St, où vous prendrez à droite. A l’angle de Union St, Swensen’s Ice Cream propose une grande variété de parfum à 3.40$ la boule. La Sticky Peanut Butter est la spécialité de la maison, et un vrai régal pour les amateurs.

Swensen’s Ice Cream
Excellent glacier. Un peu cher cependant.

Adresse :  1999 Hyde St San Francisco, CA 94109

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/swensens-ice-cream-san-francisco   

Ouvert tous les jours de midi à 22h (23h les vendredi et samedi)

Continuez un block sur Hyde St et tournez à droite dans Filbert St qui se trouve être la rue la plus pentue de tout San Francisco avec 31.5% de dénivelé et qui offre une vue superbe de la Coit Tower, puis à gauche dans Leavenworth. Prenez les escaliers de Greenwich St sur votre droite, puis longez et contournez le George Sterling Park pour rejoindre Lombard St. Au croisement de Larkin St et Lombard St, montez les quelques marches qui rejoignent le haut de la colline sur laquelle est perchée le George Sterling Park, pour avoir votre première vue dégagée sur le Golden Gate Bridge.  

Remontez Lombard St vers l’est d’un block pour rejoindre le fameux passage où sur la longueur d’un block, l’importance du dénivelé (27%) a conduit les habitants à redessiner la chaussée avec 8 virages en épingle à cheveux. Commencez à descendre le block, et à mi-chemin, bifurquez à gauche sur Monclair Terrace jusqu’à Chestnut St. Tournez à droite sur Chestnut et continuez jusqu’au San Francisco Art Institute. Entrez dans cette école d’art renommée : vous arrivez dans un patio de style hispanique (ouvert au public), avec sur votre gauche la salle Diego Rivera dont l’un des murs est couvert d’une immense peinture murale, oeuvre du peintre mexicain qui lança le grand mouvement des fresques murales mexicaines dans les années 20.  A l’angle nord-ouest du patio, un couloir mène à une immense terrasse avec une vue exceptionnelle sur la ville et notamment le Fisherman’s Wharf et la Coit Tower. Des puits de lumières en béton vous permettent de jeter un oeil dans les immenses salles du niveau inférieur où les étudiants travaillent sur leurs sculptures. Trouvez l’escalier tout au bout de la terrasse qui vous redescendra sur Francisco St, tout en vous laissant entrevoir à nouveau les ateliers de travail des étudiants en art.

Poursuivez sur Francisco St vers l’ouest jusqu’au Russian Hill Park que vous traverserez par l’allée centrale (prolongement de Francisco St, mais pas tout à fait aligné avec la rue principale). Au bout de l’allée, un escalier sur la droite vous redescend jusqu’à Larkin St que vous suivrez jusqu’au Ghirardelli Square et l’Aquatic Cove (cf fin du circuit Embarcadero – Fisherman’s Wharf).

 

Circuit “Financial District – Gold Rush”

 

Ce circuit traverse l’actuel quartier du Financial District, avec ses hautes tours modernes et ses banques, qui est aussi le coeur du San Francisco de la ruée vers l’or, dont il reste quelques vestiges. Avec 2.5 km, c’est un circuit relativement court mais riche, qui pourra être enchaîné avec celui de North Beach et/ou Chinatown.

Ce circuit démarre à McKesson Plaza, au croisement de Post St, Montgomery St et Market St, qui fut autrefois le coeur du Bankers District. La banque Wells Fargo à l’angle de Post et Montgomery St est un ancien établissement de la Crocker National Bank, fondée par Charles Crocker, l’un des quatres Big Four, les magnats du chemin de fer qui bâtirent la Central Pacific Railroad, la compagnie de chemin de fer qui relia pour la première fois les Etats-Unis d’Est en Ouest à travers les montagnes rocheuses. Après sa fusion avec la Wells Fargo en 1983, cet établissement changea d’enseigne. Entrez dans la banque pour admirer son magnifique hall. Juste à l’entrée, une petite exposition raconte l’histoire de la banque, du quartier et du bâtiment dont les étages supérieurs ont été supprimés pour être remplacés par une terrasse. Ressortez de la banque et prenez l’ascenseur, appuyez sur l’étage R, et sortez sur la Rooftop Terrace. Vous êtes sur une terrasse au-dessus de la place et de Market St, entourée de buildings étincelants.

Explorez la terrasse et cherchez la sortie ouest qui vous conduit dans la Crocker Galleria, une rue couverte transformée en galerie commerciale. De nombreux restaurants proposent des plats à manger sur place ou à emporter. Le Fountain Cafe est un des rares lieux proposant un petit-déjeuner à un prix correct dans le quartier.

 

Fountain Cafe
Petit déjeuner à prix correct. Rien d’extraordinaire mais rapport qualité prix correct

Adresse :  50 Post St San Francisco, CA 94104 (au dernier étage de la Crocker Galleria)

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/fountain-cafe-san-francisco    

Ouvert du lundi au vendredi de 6h à 15h

 

Traversez la Crocker Galleria et à l’étage supérieur, à l’angle nord ouest de la galerie, prenez l’escalier qui monte sur une seconde terrasse offrant une vue imprenable sur le Halladie Building en face sur Sutter St. C’est le lieu idéal pour déjeuner ou faire une petite pause à l’écart de l’agitation de la ville ou des restaurants.

Sortez sur Sutter St, en face du Halladie Building : bâti en 1917, c’était la première façade tout en verre au monde. Tournez à droite sur Sutter St, puis tout de suite à gauche dans l’étroite Trinity Place et son échoppe de bouquiniste incrustée dans le mur. Puis à gauche sur Bush St, et tout de suite à droite dans Belden Place. Vous déboucherez sur Pine St juste en face du Bank of America building, un immeuble massif de 52 étages. L’immeuble a beau être très haut, il est tellement large qu’il est difficile d’imaginer que c’était le plus haut immeuble de la ville avant la construction du Transamerica Pyramid.

Prendre à droite dans Pine St et avancer jusqu’à Leidesdorff St. Avant de tourner, jetez un coup d’oeil au Pacific Coast Stock Exchange, l’immeuble de la bourse qui fut longtemps le Wall Street de la côte Ouest. Le petit deli Diller’s à l’angle de Leidesdorff propose des sandwichs à prix raisonnables (bbq beef, pastrami …) et des petits-déjeuner également à prix correct (Breakfast sandwich à 5$ et 3 oeufs, bacon et toast pour 7.99$).

 

Diller’s
Petit deli proposant sandwichs, soupes et petits-déjeuner sur le pouce

Adresse :  348 Pine St San Francisco, CA 94104

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/dillers-delicatessen-san-francisco     

Ouvert du lundi au vendredi de 6h à 15h

Avant de déboucher sur California St, jetez un oeil par les fenêtres au dernier immeuble sur votre gauche : vous apercevrez un des plus beaux halls de banque de San Francisco, à la California Bank Trust. Vous pouvez entrer dans le lobby de cet immeuble qui donne sur California St pour voir le hall d’un peu plus près ainsi qu’une galerie de portraits de personnalités connues de San Francisco, ayant donné leur nom aux rues les plus connues de la ville.

Puis rejoignez l’angle de California St et Sansome St : entrez dans le hall également très impressionnant de la Union Bank. Sur votre gauche, un escalier descend à un petit musée gratuit de la monnaie. Vous y verrez de nombreuses pièces anciennes, d’or et d’argent, les premiers billets de banque dont les premiers Greenbacks, billets de couleur verte au verso, mais aussi des pépites d’or etc.

Repartez dans l’autre sens sur California st, et tournez à droite sur Montgomery St. L’immeuble de la Wells Fargo sur votre droite accueille également un petit musée gratuit racontant l’histoire étonnante de cette société de diligence qui deviendra une des plus grandes banques d’Amérique. L’histoire de la Wells Fargo est intimement liée à la ruée vers l’or. Cette grande banque américaine était autrefois une société de messagerie et de diligence, créée par deux entrepreneurs ambitieux pour répondre aux besoins créés par la ruée vers l’or en Californie. Ces deux entrepreneurs n’en étaient pas à leur premier coup d’essai, ayant déjà créé avec succès une première société de transport express qu’ils quittèrent pour fonder la Wells Fargo, et qui deviendra également une grande institution financière sur la côte Est, l’American Express.

On peut y voir une reconstitution fidèle de diligence, comprendre la pénibilité des voyages sur longue distance dans ce moyen de transport. Une bonne partie des installations retrace l’histoire des attaques de diligence, des hors la loi et des marshalls qui les pourchassaient. Beaucoup de choses à voir et à faire. Ouvert tous les jours en semaine de 9h à 17h.

Puis reprenez vers le nord sur Montgomery St. Quand vous croiserez Commercial St, vous pouvez faire un petit détour à gauche jusqu’au Pacific Heritage Museum, un musée gratuit dans le Sub Treasury Building, un des rares édifices de ce quartier à avoir survécu à l’incendie de 1906. Le musée présente principalement une collection de peintures, mais on peut y voir aussi la chambre forte dans laquelle les réserves monétaires de la ville ont pu survivre à l’incendie et participer à l’effort de reconstruction immédiat. On notera comment la chambre forte n’est pas collée aux murs extérieurs du bâtiment afin de permettre aux gardes armés de patrouiller jour et nuit tout autour du coffre.

Rejoignez Montgomery St et la Transamerica Pyramid. A l’angle de Clay St, un magasin de vêtement pour homme très haut de gamme (Wingtip) a été installé dans le hall d’une ancienne banque. Le décor est juste magnifique, mais n’est rien comparé à l’étage inférieur : le département costume sur mesure est installé directement dans la salle des coffres. Impressionnant.

La Transamerica Pyramid est le plus grand gratte-ciel de San Francisco. C’est aussi le plus facilement identifiable dans la skyline de la ville. La forme pyramidale était censée permettre à plus de lumière de descendre jusqu’à la rue. Il n’est pas possible de monter en haut du gratte-ciel, mais dans une vitrine donnant sur Clay St, un écran rediffuse une webcam installée au sommet de la tour. Derrière la tour, entre Clay St et Washington St, un petit parc offre une balade en pleine ville dans une petite forêt de Redwoods, le Transamerica Redwood Park.

A l’angle de Columbus Avenue et Montgomery St, l’immeuble de type Flatiron hébergeant actuellement l’église de Scientologie est en fait l’ancien Transamerica Building, avant la construction de la tour. Continuez vers le nord sur Montgomery St puis vers l’est sur Jackson St. Les quelques blocks sur votre droite forment le Jackson Square Historic District, un quartier de commerces et d’entrepôts qui a miraculeusement survécu au tremblement de terre et à l’incendie de 1906. On y trouve des immeubles et entrepôts de briques datant de la ruée vers l’or, comme au 722 Montgomery St ou 453 Jackson St, et on a une petite idée de ce à quoi pouvait ressembler San Francisco au tournant du siècle dernier.

Poursuivez sur Jackson St jusqu’à Battery St où vous tournerez à gauche. A l’angle de Pacific Avenue, le Old Ship Saloon est également un vestige de la ruée vers l’or même si le bâtiment lui-même n’est pas aussi ancien. Mais imaginez seulement qu’en 1849, à l’endroit où vous vous tenez sur Pacific Avenue, vous étiez sur une jetée s’avançant profondément dans la baie. En fait chaque rue débouchant sur la baie était prolongée par une longue jetée, et en 1850, 500 navires étaient ancrés dans la baie ou le long de ces jetées. Parmi eux, le vaisseau Arkansas, amarré juste à votre gauche, à l’emplacement actuel du Old Ship Saloon. Son équipage ayant déserté le bateau dès son arrivée à San Francisco pour courir dans les Foothills de la Sierra Nevada emporté par la fièvre de l’or, le bâtiment est alors simplement abandonné dans le port, comme beaucoup d’autres. Un audacieux entrepreneur découpe une porte dans la coque du bateau, et converti l’épave en saloon. En quelques années, la côte est repoussée de plusieurs dizaines de mètres, et les bâtiments abandonnés, utilisés comme entrepôt, magasin ou taverne sont incorporés dans la côte. La partie haute du navire est finalement rasée et on reconstruit un saloon en brique au-dessus. Tout autour de vous, et surtout sous vos pieds, ce sont des dizaines de navires abandonnés qui gisent sous terre et demeurent les derniers vestiges de la Barbary Coast, le quartier des marins où l’alcool coulait à flot, et où le visiteur peu méfiant se réveillait au petit matin embarqué dans un bateau à destination du bout du monde, une pratique très répandue de recrutement connue sous le nom de Shangaiing.

Poursuivez sur Battery St jusqu’à Broadway où vous tournerez à gauche, puis encore à gauche dans l’étroite Osgood Place, qui offre une magnifique vue en enfilade sur la Transamerica Pyramid. Tournez à droite dans Pacific Avenue, passez devant les cuisines vitrées et visibles de la rue du Quince, l’un des deux seuls Relais & Châteaux de San Francisco. Un peu plus loin, sur le trottoir d’en face, au 555, la façade historique de l’Hippodrome, un Dance Hall de la ruée vers l’or demeure intacte même si l’édifice accueille aujourd’hui un magasin de fourniture d’art.

Poursuivez jusqu’à Columbus Avenue où s’achève cet itinéraire, avec sur votre gauche une vue splendide sur le Sentinel Building et le Transamerica Pyramid. De là vous pouvez remonter Columbus Avenue à la découverte du quartier italien de North Beach (circuit North Beach), ou rejoindre Chinatown.

Circuit “North Beach – Columbus Avenue”

 

Ce court circuit de moins d’un kilomètre explore les abords de Columbus avenue, à travers le quartier italien de San Francisco. Il démarre à l’intersection de Columbus avenue et Pacific avenue, où se dresse le magnifique Sentinel Building qui abrite la société de production de Francis Ford Coppola. C’est dans ces bureaux que des films comme Apocalypse Now furent montés. La base du Sentinel abrite le Cafe Zoetrope, du nom de la société de production fondée par Coppola et Georges Lucas, qui est aussi opéré par Coppola. L’édifice lui-même fut inauguré en 1907, juste après l’incendie de la ville. C’est un très joli Flatiron vert cuivre. qui s’inscrit merveilleusement bien dans le paysage de San Francisco et l’alignement des rues environnantes.

 

A l’angle de Pacific Avenue, on trouve aussi le Comstock Saloon, un authentique Saloon qui opère depuis 1907 et a conservé son cachet d’antan.  En remontant Columbus Avenue vers le nord, juste avant Vallejo St, le Molinari Delicatessen respire la Little Italy. L’ambiance est imbattable, les sandwichs un peu chers sont néanmoins généreux et préparés avec les meilleurs ingrédients. Un peu plus à droite sur Vallejo St, le cafe Trieste semble tout droit sorti d’Italie. C’est à ses tables que Coppola a écrit la majeure partie du script du Parrain.

Poursuivez encore un peu sur Columbus avenue, et tournez à droite sur Green St. À l’angle de Jasper Place, le Golden Boy Pizza propose des plaques de pizzas carrées à la garniture généreuse. La petite échoppe ne paye pas de mine, mais ses pizzas sont absolument succulentes. A essayer sans hésiter.

Golden Boy Pizza
Les meilleures pizzas de San Francisco. La part de cheese pizza est à 2.75$, la pizza entière à 35$ (15 parts). Pour la qualité, c’est vraiment donné.

Adresse :  542 Green St San Francisco, CA 94133

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/golden-boy-pizza-san-francisco      

Ouvert tous les jours de 11h30 à 23h30 (2h30 du matin les vendredi et samedi)

Remontez Jasper Place jusqu’à Filbert St et bifurquez à gauche : là, la Liguria Bakery propose ses nombreuses focaccias, mais attention, ils ferment à 14h tous les jours.

Rejoignez le très relaxant Washington Square Park dont les pelouses accueillent les amoureux du farniente comme les adeptes du frisbee. De là vous pouvez aisément rejoindre le départ du circuit de Russian Hill ou redescendre sur Chinatown, ou encore rejoindre la Coit Tower voisine sur Telegraph Hill.

 

Circuit “Chinatown”

 

Ce circuit d’1.5 km parcourt les rues du Chinatown de San Francisco, un quartier à la fois authentiquement historique (il y a des chinois et un quartier chinois à San Francisco depuis la ruée vers l’or), et parfaitement touristique. C’est même cette composante ouvertement touristique qui sauva le quartier après l’incendie de 1906 : les autorités souhaitaient profiter du tremblement de terre et de l’incendie pour repousser cette enclave chinoise en périphérie de San Francisco. Mais les propriétaires chinois les prirent de vitesse, reconstruisant les premiers bâtiments au plus vite, et leur donnant une décoration et une architecture de façade ouvertement chinoise (quand l’ancien Chinatown avait rigoureusement la même architecture que le reste de la ville). L’empreinte chinoise du quartier étant désormais affichée sur les façades des immeubles, il devenait plus difficile d’en récupérer l’usage, et l’aspect exotique du quartier frappa l’imaginaire des visiteurs qui commencèrent à visiter le lieu et à en faire une étape obligée de tout séjour à San Francisco. L’empreinte des chinois au coeur de San Francisco devint permanente.

Le circuit débute au croisement de Grant Avenue et Bush St, par la très symbolique Dragon’s Gate. Érigée en 1970, elle symbolise la séparation entre le Financial District au sud et Chinatown plus au nord. De fait, la présence de cette arche a définitivement fixé les limites sud de Chinatown, tandis que l’absence de porte au nord a permis l’extension progressive du quartier vers North Beach, empiétant progressivement sur le quartier italien (une tendance qu’il faut croire inéluctable aux Etats-Unis si l’on en croit l’exemple de la Little Italy de New York).

Ce quartier est le plus vieux Chinatown d’Amérique du Nord, mais aussi la plus grande communauté chinoise hors d’asie. L’afflux de chinois sur San Francisco commença avec la ruée vers l’or, et se poursuivit lors de la construction de la voie ferrée transcontinentale, dont de très nombreux ouvriers étaient chinois.

Remontez Grant Avenue vers le nord, en passant dans l’artère touristique principale bordée de boutiques souvenirs et d’antiquaires chinois. A l’intersection de California St, sur votre gauche, de part et d’autre de California St, deux immeubles se faisant face, le Sing Chong Building et le Sing Fat Building, construits en 1907 juste après l’incendie témoignent de cette stratégie architecturale destinée à fixer Chinatown dans le centre de San Francisco. A droite, la Old Saint Mary’s Church fut la première cathédrale du diocèse de San Francisco.

Poursuivez sur Grant Avenue, puis bifurquez à droite sur Clay St pour rejoindre Portsmouth Square, le coeur historique de San Francisco, la place centrale du village de Yerba Buena, aujourd’hui complètement absorbée dans Chinatown et lieu de socialisation de la communauté chinoise. A l’angle sud-ouest du parc, vous trouverez la Goddess of Democracy, une statue de bronze d’une femme portant une torche, avec un faux air de statue de la liberté. C’est en fait la reproduction d’une statue géante qui avait été érigée place Tiananmen en 1989 pendant les manifestations étudiantes en Chine. Faite de papier-mâché, elle n’avait tenu que 5 jours avant d’être détruite par les forces armées chinoises pendant la répression qui mit fin aux manifestations. Traversez le Square jusqu’à Washington St où vous tournerez à gauche pour passer devant l’immeuble très exotique de la Bank of Canton, et qui fut construit en 1909 pour abriter le central téléphonique du quartier. Reprenez à gauche sur Grant Avenue pour revenir sur Clay St, où vous tournerez deux fois à droite pour remonter Waverly Place. Si vous voulez visiter un temple, le Tin How Temple occupe l’espace supérieur d’un bâtiment sur la gauche de la rue et est ouvert au public en dehors des heures de cérémonie. Remontez jusqu’à Washington St et continuez légèrement à gauche dans Ross Alley, une rue plus étroite sans doute plus proche de ce que devait être la Chinatown d’avant l’incendie de 1906. A l’angle de Jackson St, le Golden Gate Fortune Cookie Factory est une petite échoppe où l’on fabrique encore les fameux biscuits sur d’anciennes machines, devant les yeux des clients. Vous pouvez acheter des fortunes cookies (gros sachet à 4-5$), et prendre des photos pour 50 cents.

Golden Gate Fortune Cookie Factory
Fabrication sur place devant les clients. Bon, pas cher et vraiment sympa.

Adresse :  56 Ross Aly San Francisco, CA 94108

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/golden-gate-fortune-cookies-san-francisco       

Ouvert tous les jours de 9h à 18h

Pour sortir du Chinatown touristique, prenez à gauche sur Jackson puis à droite sur Stockton St. Toute cette portion de rue est beaucoup plus populaire, beaucoup moins touristique, beaucoup plus authentique. Un peu plus haut, juste avant Vallejo St, la Mee Mee bakery vend également des Fortune Cookies à prix discount (notamment des sacs à 2.50$ de cookies avec des défauts mais tout aussi bons), mais à la qualité identique à celle que l’on peut trouver ailleurs. Ils sont aussi connus pour leurs Cow Ear Cookies, qui ne sont vendus qu’à certaines heures, où une longue queue se forme alors devant le magasin. Pas sûr que les cookies valent cependant de faire la queue si c’est le cas quand vous arrivez.

Pour la petite histoire, les Fortune Cookies, ces petits biscuits renfermant un message, offerts en fin de repas par tous les restaurants chinois des Etats-Unis n’ont rien de chinois. Le phénomène est parti de San Francisco, lors de l’exposition universelle qui eut lieu dans le Golden Gate Park en 1894. Un pavillon japonais fut inauguré où l’on pouvait prendre le thé au milieu d’un très joli jardin : c’est d’ailleurs l’un des derniers vestiges de cette exposition qui demeure dans le Golden Gate Park (Japanese Tea Garden). L’opérateur japonais de ce pavillon apporta une vieille tradition japonaise de servir des petits biscuits gaufrés contenant un message : cela plut énormément aux habitants de San Francisco, et les restaurants chinois de la ville eurent tôt fait de copier puis de s’approprier entièrement cette tradition, qui migra ensuite dans les restaurants chinois du reste des Etats-Unis. Mais c’est une tradition du coup totalement absente de Chine.

Circuit “Union Square”

 

Ce court circuit d’1.5 km permet de découvrir les alentours d’Union Square. Notre point de départ sera Hallidie Plaza sur Market St, à l’angle de Powell St, point de départ des lignes de Cable Car Powell-Mason et Powell Hyde, et de leur “turntable” (plate-forme circulaire sur laquelle le Cable Car peut être retourné pour repartir en sens inverse).

Au départ de Powell St, le Flood Building est un magnifique Flatiron qui a survécu à l’incendie de 1906. Du haut de ses 12 étages, il était le plus haut bâtiment de San Francisco en 1904. Aujourd’hui il accueille dans son rez-de-chaussé des magasins, notamment un grand Gap à l’angle de Powell St, juste devant la station de Cable Car, et un Urban Outfitters à l’angle de Ellis St. Remontez Powell St en longeant la route du Cable Car. Ecoutez le bruit des câbles sous la chaussée. Ils tournent en permanence, de 6 h du matin à minuit.

Le Tad’s Steaks est une ancienne institution en voie de disparition : fondée à la fin des années 50, cette chaîne de cafétéria proposait un repas simple à base de steak, pomme de terre au four, pain aillé et salade, pour un prix raisonnable et un service rapide. Le restaurant de San Francisco est l’un des derniers survivants : la qualité n’est pas super top, mais l’ambiance est là. On le conseillait encore quand l’assiette “Steak, baked potatoes, green salad and garlic bread” était à 13.79$, mais les prix ont explosé ces dernières années, et à 18.99$, on est plus trop sûr de les conseiller.

 

Tad’s Steaks
Cafeteria historique. Sympa mais désormais trop cher à notre goût.

Adresse :  120 Powell St San Francisco, CA 94102

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/tads-steak-restaurant-san-francisco        

Ouvert tous les jours de 7h à 23h30

 

Sur le trottoir d’en face, le Walgreen est un drugstore ouvert jusqu’à tard le soir et propose un petit salad bar, des glaces et autres mets à emporter : une bonne adresse pour vous ravitailler si votre hôtel est dans ce quartier.

Tournez à gauche sur O’Farrel St, puis à droite sur Mason St avant de rejoindre Geary St. A l’angle, le Pinecrest Diner est ouvert 24h/24 et propose un menu dîner classique, mais à des prix très “San Francisco” (comprendre cher pour ce que c’est). Juste derrière, le Geary Theater, sa devanture lumineuse, son stand de cirage de chaussure, nous rappelle que nous sommes dans le quartier des Théâtres. Tournez à droite sur Geary St et rejoignez Union Square. Longez le Macy’s, la plus connue des chaînes de grands magasins aux Etats-Unis, et rejoignez l’intersection de Stockton et Geary St où vous pourrez admirer le magasin Neiman Marcus, entièrement rebâti récemment, mais en conservant la magnifique rotonde d’un ancien department store.

Puis remontez Stockton St vers le nord et tournez à droite dans Maiden Lane, une ancienne allée qui concentrait les activités les moins présentables du quartier à sa grande époque. Au 140 de cette rue, jetez un oeil dans l’immeuble édifié en 1949 par l’architecte Frank Lloyd Wright : le chemin circulaire autour d’un atrium central est censé être le prototype de ce que sera l’oeuvre majeure de cet architecte, le musée Guggenheim de New York.

Tournez deux fois à gauche sur Grant et Post St pour revenir sur Union Square, puis à droite sur Powell St. Passez devant le Sir Francis Drake hotel, un palace d’un autre temps avec portier costumé. Prendre à droite sur Sutter St pour aller jeter un oeil au gratte-ciel art déco de 1929 au 450 Sutter St, et notamment à son lobby.

De là vous pouvez remonter Powell St jusqu’au départ du circuit de Nob Hill.

 

Circuit de “Nob Hill”

 

Ce très court circuit traverse Nob Hill, une colline que s’étaient accaparée les hommes les plus riches et les plus puissants de San Francisco, les barons du transport ferroviaire ou des mines d’argent, pour y construire de somptueuses demeures. Il n’en reste plus qu’une seule encore debout aujourd’hui car le quartier fut rasé par l’incendie de 1906, mais de grands hôtels de luxe furent depuis bâtis à leur place.

Le circuit démarre au croisement de Powell St et Pine St. Prenez vers l’ouest sur Pine St en longeant le Stanford Court, un hôtel de luxe bâti sur le site du manoir de Lelord Stanford, détruit par l’incendie de 1906. Stanford, qui donna aussi son nom à l’Université mondialement réputée aujourd’hui située au coeur de la Silicon Valley voisine, était un baron de chemin de fer, l’un des quatre associés qui entreprirent avec le Central Pacific Railway d’interconnecter les lignes de chemin de fer de l’Est et de l’Ouest des Etats-Unis. Puis tournez à droite dans Mason St, longeant désormais l’Intercontinental Mark Hopkins, un hôtel de luxe également construit sur le site du palais extravagant d’un autre des 4 Railway Barons, dont vous pouvez voir la photo avant sa destruction lors du tremblement de terre et l’incendie de 1906.

En face de vous, à l’angle de Mason et California, encore un hôtel de luxe géant, le Fairmont Hotel, nommé d’après le magnat des mines d’argent James Graham Fair. Cet hôtel par contre fut bâti juste avant le tremblement de terre de 1906, et dut être très largement reconstruit à cause des dégâts occasionnés sur la structure.

Tournez à gauche sur California St : vous longez désormais le très select Pacific Union Club, abrité dans la Flood Mansion, le manoir de James Flood un homme d’affaires ayant fait fortune dans le Nevada dans les mines d’argent, le seul du quartier à avoir survécu à l’incendie de 1906. Ses dimensions peuvent donner une petite idée du panorama qu’offrait le quartier au tournant du XXème siècle.

Poursuivez jusqu’au Huntington Park et le parvis de la Grace Cathedral. De l’autre côté de California St, le Nob Hill Masonic Center. Vous pouvez entrer dans la cathédrale pour jeter un oeil à ses dimensions impressionnantes, mais la visite complète est par contre payante. Ne manquez pas ses portes en bronze monumentales. Contournez la Cathédrale par la droite, via Sacramento et Jones St, et guettez les indices architecturaux permettant de voir à quel point cette cathédrale est bâtie sur le flanc d’une colline sur une surface absolument pas plane.

Au croisement de Jones et California St, jetez un oeil vers le sud et voyez combien Jones St est pentue.

Circuit de “Haight – Ashbury”

 

Le quartier de Haight – Ashbury (du croisement des rues Haight et Ashbury qui en forment l’épicentre) s’articule principalement le long de la Haight St. Ce quartier connut ses heures de gloire en étant le coeur de la contre-révolution culturelle hippie à la fin des années 60, notamment pendant le “summer of love” de 1967. Cette empreinte de culture alternative a définitivement marqué le quartier même si aujourd’hui, l’aspect touristique prend un peu le pas sur la réalité de la scène artistique underground.

La traversée de ce quartier permet également de faire la jonction entre le Golden Gate Park et Alamo Square. L’essentiel de ce qu’il y a à voir est le long de Haight St, sur la portion qui va de Stanyan St à Baker St. Deux enfilades de très jolies maisons colorées sont également visibles au croisement de Waller St et Masonic Avenue d’une part et de Haight St et Central Avenue d’autre part.

Le Cable Car et les transports publics à San Francisco

 

Tous les transports publics de San Francisco sont opérés par la Muni, y compris les cable cars. Les tramways et bus coûtent 2.75$ par trajet, 1.35$ pour les jeunes de 5 à 17 ans. Les enfants de 4 ans et moins voyagent gratuitement. Vous pouvez changer gratuitement de bus, tramway, pendant 90 minutes après avoir passé votre carte pour la première fois. Très honnêtement, San Francisco est une petite ville, il n’est presque jamais nécessaire de prendre un transport en commun, l’essentiel de la ville peut être fait à pieds. Les cartes de transport illimité à 29$ les trois jours ne nous semblent vraiment pas intéressantes.

Le cable car coûte 7$ le trajet quelle que soit la distance. Vous pouvez payer cash (mais il faut avoir le compte exact), directement dans le cable car. Il y a énormément de queue la plupart du temps aux terminus du Cable Car. Sachez que le Cable Car ne part jamais totalement plein, quel que soit le nombre de personnes attendant au terminus, de manière à pouvoir prendre quelques passagers en plus en cours de route (généralement sur l’extérieur des voitures). Si vous n’êtes pas trop nombreux, avancez d’un ou deux arrêts et faites signe à l’opérateur que vous souhaitez monter. S’il y a de la place, vous éviterez beaucoup d’attente. Si vous voyagez debout sur l’extérieur de la voiture, il vous est demandé de retirer vos sac à dos et d’éviter de vous pencher trop à l’extérieur. Les Cable cars opèrent de 6h du matin à minuit. Essayez d’arriver tôt pour battre la foule touristique.

Le Cable Car Museum, sur Mason St à mi chemin entre notre circuit de Nob Hill et le départ du circuit de Russian Hill, est un arrêt sympathique et gratuit qui retrace l’histoire du Cable Car à San Francisco. Il est situé dans l’immeuble hébergeant l’impressionnante machinerie qui fait tourner les câbles de toutes les lignes encore en activité. C’est très bruyant, mais également très intéressant. N’hésitez pas à vous y arrêter si vous passez à proximité.

Balade à Vélo à San Francisco

 

Malgré ses collines, San Francisco est une ville idéale pour une balade découverte à vélo. Il y a de nombreux loueurs de vélo, à l’heure ou à la journée (généralement on atteint vite le point où la journée est plus rentable). Nous vous conseillons San Francisco Bicycle Rentals, car ils possèdent 3 points de location et/ou retour des vélos idéalement placés :

Au Ferry Building : http://ferrybuildingbikerentals.com/

A la Cannery près du Fisherman’s Wharf : http://bikerentalsanfrancisco.com/

Sur Haight St, juste à l’entrée du Golden Gate Park : http://www.goldengateparkbikerental.com/

Le coût est de 8$ de l’heure, 32$ la journée, mais ils font 20% de discount si vous réservez (sans payer) en ligne au moins la veille, ce qui fait la journée à 25.60$. Si vous rendez le vélo dans un autre point de location que celui dans lequel vous avez loué, vous payez 6$ d’extra (mais ça peut être très pratique). Ils fournissent sur demande et gratuitement un panier isotherme à l’arrière du vélo, et un casque (non obligatoire), ainsi qu’un antivol.

Selon la localisation de votre hôtel, vous pouvez louer votre vélo au Ferry Building ou à la Cannery, puis suivre l’Embarcadero jusqu’à l’Aquatic Park. De là vous pouvez continuer à travers Fort Mason, puis jusqu’au Yacht Club, où vous pouvez suivre Yacht Rd jusqu’à la pointe où se trouve une petite plage, une vue imprenable sur le Golden Gate Bridge et Alcatraz, et le Wave Organ, une construction artistique originale de tubes qui produisent des sons lorsque la marée envoie les vagues correctement contre la côte.

Revenez sur vos pas jusqu’à Marina Boulevard, et prenez Baker St pour aller voir le Palace of Fine Art, un vestige d’une exposition internationale. Si vous avez faim, faites un rapide détour par Chestnut St dans le quartier de Marina où vous trouverez des propositions intéressantes et des prix raisonnables, comme chez Pluto’s qui propose des salades géantes, des sandwichs chauds et des accompagnements variés dans une ambiance cafétéria très sympa, ou au Super Duper Burger.

Pluto’s
Cafeteria sympa.

Adresse :  627 Irving St San Francisco, CA 94122

Avis et photos : https://www.yelp.com/biz/plutos-san-francisco-5         

Ouvert tous les jours de 11h à 23h

 

Super Duper Burgers
Les meilleurs burgers de SF. Une chaîne de burgers bio, locale et éthique à la mode dans la baie de San Francisco : ça ne les empêche pas d’être particulièrement savoureux et juteux. Les frites sont standards, les Garlic Fries très correctes, la lemonade sans intérêt particulier. En revanche, les Pickles (gros cornichons) épicés en libre service sont à tomber pour les amateurs. A noter qu’ils servent également des breakfast sandwichs le matin ainsi que des donuts tout frais.

avis et photos : https://www.yelp.com/biz/super-duper-burgers-san-francisco-5     

Adresse : 2201 Chestnut St San Francisco, CA 94123

Ouvert tous les jours de 7h à 23h

Puis continuez de suivre la côte le long du Crissy Field, jusqu’à Fort Point, le Fort Historique de San Francisco, aujourd’hui situé directement sous le Golden Gate Bridge. Vous aurez une vue saisissante sur le pont.

Pour rejoindre le pont lui-même, il va par contre falloir monter, et sacrément monter, via Long Avenue et le Battery Trail. N’hésitez pas à descendre de vélo et pousser si cela vous semble trop abrupte, car ce n’est pas très long. Une fois sur le pont vous pouvez traverser tout ou partie du Golden Gate Bridge (mais sachez que la vue sur le pont depuis la ville est plus belle que la vue sur la ville depuis le pont). Attention, le pont est sur un faux plat sur les 2/3 de sa longueur, et avec le vent de face, c’est assez dur, et parfois périlleux avec les vélos des pros qui vous frôlent à toute vitesse en vous croisant. Si vous avez le courage de traverser entièrement, vous pouvez rejoindre le point de vue sur le pont et San Francisco juste de l’autre côté (mais là aussi ça monte encore). De là, vous pouvez choisir de continuer jusqu’à Sausalito (ça descend pour l’essentiel) via Alexander Avenue, jusqu’au Yee Tock Chee Park qui vous offrira le plus beau panorama sur toute la baie.

Si 6 km (aller-retour) de vélo supplémentaires ne vous font pas peur, poursuivez sur Bridgeway jusqu’à la Gate 6 Road pour aller voir les Houseboats (ou Floating Home comme leurs habitants préfèrent les appeler) au nord de Sausalito : garez-vous dans le parking à l’entrée de la Gate 6 Road et explorez le A Dock et le Issaquah dock et éventuellement ceux de la Kappas Marina. Les docks sont libres d’accès, mais respectez les habitants en ne faisant pas trop de bruit. Aujourd’hui ces maisons sur l’eau sont excessivement chères et prisées, et l’esprit hippie bohème des origines est un peu loin, mais ces habitations étonnantes et colorées ont malgré tout conservé un vrai charme.

Puis rentrez sur San Francisco en Ferry (mais demandez l’avis du loueur de vélo avant de vous lancer jusqu’à Sausalito : selon la saison, le jour et l’heure, il peut y avoir plus ou moins de Ferry, et plus ou moins de place pour les vélos).

 

Info ferry : http://goldengateferry.org/schedules/Sausalito.php

Prix : 12$/adulte – 6$/enfant jusqu’à 18 ans

On ne peut pas réserver sa place sur le ferry, par contre Il est nécessaire de réserver une place pour chacun de vos vélos : http://bikesausalito.com/

Toute l’info sur les vélos en Ferry :

http://goldengateferry.org/services/documents/sausalito-ferry-bike-brochure-2015.pdf

 

Le retour depuis Sausalito en vélo est par contre à proscrire car il y a une portion de côte de plusieurs miles vraiment difficile, surtout avec ces vélos de location. Le trajet total depuis le Ferry Building jusqu’à Sausalito, avec retour en Ferry fait plus de 20 km avec 150m de dénivelé. Le double si vous faites l’aller-retour en vélo.

 

L’autre option, est depuis l’entrée Golden Gate Bridge,  de “redescendre” jusqu’au Golden Gate Park via Lincoln Boulevard. Après une première portion qui monte un peu sec, ça descend sur tout le reste du chemin (sauf juste avant le parc). Vous pouvez marquer l’arrêt à la Battery Godfrey, une des nombreuses fortifications d’où les canons de défense de la ville pouvaient protéger l’accès de la Baie. En arrivant en bas de Lincoln avenue, vous aurez une belle vue sur China Beach en contrebas (et vous pouvez même aller y faire un tour si vous n’avez pas peur de la montée au retour). Puis vous tournerez à gauche sur la 25ème avenue avant de rejoindre la 23ème Avenue qui vous mènera tout droit au Golden Gate Park.

 

De là vous pouvez explorer la section ouest du parc, avec notamment le Bison Paddock et son troupeau de bisons (pour avoir vu de nombreux troupeaux sauvages dans le Wyoming et le Sud Dakota, avouons que cette petite plaine artificielle avec ses bisons fait néanmoins son effet). Puis rejoignez la section Est, avec le Japanese Tea Garden, vestige d’une exposition internationale, et lieu de naissance des Fortune Cookies modernes, le De Young Museum (Musée d’Art), ou la California Academy of Sciences (Musée des Sciences).

Vous longerez aussi les magnifiques serres du Conservatory of Flowers, admirerez des paysages variés, assez grandioses et étonnants, avec des plus jeunes, vous pourrez vous arrêter à l’immense aire de jeu du Koret Children’s Quarter Playground (et son carrousel), avant de rejoindre le début de Haight St où vous pourrez rendre votre vélo, avant de poursuivre à pieds à travers les circuits de Haight – Ashbury, Alamo Square et du Civic Center.

Vous avez apprécié ces premiers circuits ? Découvrez l’intégralité de ces circuits dans un package complet comprenant la carte détaillée avec tous les points d’intérêt, le tracé des itinéraires sur la carte, le texte intégral et illustré de description des 11 circuit aux formats PDF, Kindle et ePub, imprimable ou chargeable dans vos téléphones portables. 

 

Offre spéciale – Durée limitée

(Paiement par carte bancaire ou Paypal – téléchargement immédiat après règlement)

Des circuits de San Francisco et une carte adaptée à la consultation sur place

Notre expérience du voyage nous a conduit à trouver la formule optimale d’exploration des villes : une grande préparation en amont pour identifier tous les points d’intérêts, l’élaboration du meilleur circuit pour les explorer, et un outil efficace sur place pour suivre le tracé de ces circuits et identifier tous les points d’intérêt. Cet outil, ce sont les cartes interactives avec géolocalisation de votre position, sur un téléphone portable. C’est beaucoup plus efficace qu’un plan papier, et vous passez en outre beaucoup plus inaperçu dans la ville à consulter votre mobile qu’avec un plan à la main.

Des circuits de San Francisco consultables sur vos téléphones, tablettes ou liseuses

Aussi, nous nous proposons de vous faciliter votre visite de San Francisco en accédant à nos circuits au format PDF, Kindle (.mobi) et Epub (liseuses électroniques génériques), mais aussi à la carte interactive correspondante avec le tracé du circuit et les différents points d’intérêt.

Vous recevrez donc :

  • nos circuits au format PDF (pour les charger dans vos téléphones portables ou tablettes et/ou l’imprimer) soit 61 pages de descriptions détaillées
  • nos circuits au format Kindle (pour les charger dans votre liseuse Amazon Kindle)
  • nos circuits au format ePub (pour les charger dans votre liseuse électronique générique ou dans votre téléphone portable)

Une carte interactive avec le tracé des circuits de San Francisco et les points d’intérêt

Vous aurez également accès à une carte Google Maps détaillées de ces circuits, dans laquelle vous retrouverez le tracé précis de chaque circuit, et tous les points d’intérêt cités dans les circuits (monuments, restaurants, magasins, lieux insolites etc.).

Vous recevrez également une documentation pour installer l’application gratuite Maps.me sur votre téléphone portable ou tablette, charger la carte de San Francisco et le tracés des circuits et les points d’intérêt dans Maps.me, ainsi que le fichier au format KMZ regroupant les points d’intérêts et les tracés des circuits nécessaires pour charger les circuits dans Maps.me

Une application gratuite pour suivre le tracé des circuits San Francisco sur vos téléphones portables et tablettes

Vous pourrez consulter en ligne la carte de San Francisco depuis votre ordinateur pour préparer votre séjour, mais vous pourrez également la charger dans vos téléphones portables via l’application gratuite Maps.me pour une utilisation une fois sur place à Los Angeles : vous disposerez alors d’une carte détaillée de San Francisco, du tracé des circuits et de l’emplacement des routes, des points d’intérêts, sur votre téléphone portable (ou tablette), en mode hors ligne (sans avoir besoin de vous connecter à internet par wifi ou réseau mobile, sans aucun surcoût). Vous pourrez même utiliser gratuitement la fonction GPS de votre téléphone pour visualiser votre emplacement exact sur la carte à tout moment, et suivre facilement le tracé des circuits.

Nous vous conseillons d’ailleurs de suivre les itinéraires à deux, avec chacun un téléphone portable : l’un suit le tracé sur la carte et vous dirige dans les rues de San Francisco, l’autre suit les itinéraires sur les documents PDF ou ePub/Kindle, et lit les différentes informations sur les lieux rencontrés.

Pour 14.90€ seulement (Offre Spéciale – au lieu de 29.90€ – durée limitée), nous vous simplifions la vie et vous permettons de suivre nos circuits dans les rues de San Francisco avec tout le confort de cartes et plans interactifs, ainsi que tout le contenu du circuit dans le creux de votre main !

Offre spéciale – Durée limitée

(Paiement par carte bancaire ou Paypal – téléchargement immédiat après règlement)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *